Publications du Service canadien des forêts

Le rôle de la livrée des forêts et de l'arpenteuse de Bruce dans le dépérissement des érablières du sud du Québec. 1990. Bauce, E.; Lachance, D.; Archambault, L. Pages 39-47 dans C. Camire, W. Hendershot, et D. Lachance, éditeurs. Le dépérissement des érablières, causes et solutions possibles. Faculté de Foresterie et géomatique, Université Laval, Sainte-Foy (Québec).

Année : 1990

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 14021

Langue : Français

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

L'étude des cartes de défoliation (1979-1982; 1984) et de dépérissement (1985-1986) alliée à l'analyse de données récoltées, en 1983, dans 120 érablières indiquent que la livrée des forêts (Malacosoma disstria Hbn.) et l'arpenteuse de Bruce (Operophtera bruceata Hulst) ne sont pas des éléments dominants permettant d'expliquer le dépérissement des érablières du Sud du Québec. Environ 79% des superficies d'érables à sucre (Acer saccharum Marsh.) dépérissants en 1985-1986 n'ont pas été défoliées à plus de 25% de leur cime durant la dernière décennie. Toutefois, une relation positive a pu être établie entre l'incidence du dépérissement et les épisodes de défoliation. L'incidence du dépérissement en 1983 et en 1985-1986 était supérieure dans les peuplements ayant subi des défoliations au début des années 80 comparativement aux autres peuplements du même territoire qui en ont été exemptés. Ceci semble indiquer un rôle de stress additionnel de ces défoliateurs sur certaines érablières.

Dernière mise à jour :