Publications du Service canadien des forêts

Human dimensions of the Saskatchewan Forest Habitat Project. 1999. McFarlane, B.L.; Macnab, B.J. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Northern Forestry Centre, Edmonton, Alberta. Information Report NOR-X-367.

Année : 1999

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 11950

Langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFN - Edmonton)

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

Le projet de gestion de l'habitat forestier de la Saskatchewan (PGHFS) a été entrepris pour faciliter l'intégration des objectifs de gestion des forêts et de la faune aux pratiques d'aménagement forestier sur le territoire visé par l'Entente relative à la licence d'aménagement forestier (ELAF) de la Weyerhaeuser Saskatchewan Limited. Des modèles de la disponibilité de l'habitat fondé sur le concept d'espèces indicatrices ont été élaborés à l'égard de six des quelque 250 espèces d'oiseaux et de mammifères qui habitent le territoire visé par l'ELAF. L'identification des impacts sur les intervenants est un volet important de l'évaluation de la viabilité du PGHFS. Nous avons entrepris d'étudier deux groupes d'utilisateurs (les observateurs de la faune et les adeptes de la chasse à l'orignal), leur utilisation du territoire visée par l'ELAF et l'impact éventuel des modèles de la disponibilité de l'habitat sur leurs activités. Des enquêtes postales nous ont permis de recueillir de l'information sur l'utilisation de la faune, sur les attitudes envers la faune ainsi que sur les préférences en matière d'observation et de chasse. Les caractéristiques socioéconomiques, les attitudes envers la faune et les raisons de leur participation étaient similaires chez les deux groupes, contrairement aux facteurs gâchant leur expérience avec la faune. Le territoire visé par l'ELAF de la Weyerhaeuser est le siège de nombreuses activités d'observation et de chasse. Toutefois, une gestion uniquement axée sur les espèces et leur habitat peut ne pas répondre aux demandes de ces utilisateurs. Pour y arriver, il faudra peut-être intégrer aux modèles de la disponibilité de l'habitat un cadre de gestion basé sur l'expérience.

Dernière mise à jour :