Publications du Service canadien des forêts

Descriptive analysis of hunting trends in Alberta. 1999. McFarlane, B.L.; Boxall, P.C.; Adamowicz, W.L. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Northern Forestry Centre, Edmonton, Alberta. Information Report NOR-X-366.

Année : 1999

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 11944

Langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFN - Edmonton)

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

Comme partout ailleurs, le nombre de chasseurs a décliné en l'Alberta au cours de ces dernières années. Dans le cas de l'Alberta, ce déclin a débuté au début des années 80. Les études portant sur les raisons d'un tel déclin ont conclu que les facteurs sociaux, sociaux-psychologiques, institutionnels et environnementaux jouaient tous un rôle fondamental. En 1997, nous avons entrepris d'examiner les facteurs qui influent sur l'activité de chasse en Alberta en envoyant un questionnaire à 1 000 résidents qui avaient acheté un permis de chasse (wildlife certificate) entre 1991 et 1996. Nous avons classé les 758 répondants comme étant soit chasseur occasionnel soit chasseur passionné. Les chasseurs occasionnels (11,2 % de l'échantillon) n'ont pas chassé au moins une année entre 1991 et 1996 ou prévoyaient de ne pas chasser en 1997. Les chasseurs passionnés (88,8 % de l'échantillon) ont chassé tous les ans depuis 1991 et prévoyaient de chasser en 1997. Les facteurs liés à l'aspect social de la chasse dans la phase d'initiation ne paraissent pas être liés au degré d'engagement dans l'activité. La proportion des chasseurs vivant dans les zones urbaines, ayant suivi des études universitaires et ayant des revenus supérieurs ou égaux à 70 000 $ était plus grande chez les chasseurs occasionnels que chez les chasseurs passionnés. La réalisation d'un objectif spécifique, tel que l'acquisition de viande, s'est révélée moins importante pour les chasseurs occasionnels que pour les passionnés. Les principales raisons invoquées par les chasseurs pour justifier leur non-participation à une saison de chasse étaient le manque de temps, le coût des permis de chasse et la complexité des règlements régissant la chasse.

Dernière mise à jour :