Publications du Service canadien des forêts

Sulfur impacts on forest health in west-central Alberta. 1994. Maynard, D.G.; Stadt, J.J.; Mallett, K.I.; Volney, W.J.A. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Northwest Region, Northern Forestry Centre, Edmonton, Alberta. Information Report NOR-X-334.

Année : 1994

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 11938

Langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFN - Edmonton)

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

Le traitement du gaz naturel sulfureux provoque l'émission de dioxyde de soufre (SO2) et de soufre élémentaire (S0). Une évaluation a été effectuée en 1991 afin de comparer les propriétés chimiques du feuillage et du sol mesurées en 1981 et 1985 dans des forêts situées près de deux usines de gaz sulfureux dans le centre-ouest de l'Alberta. La portée de cette étude a été élargie pour inclure l'évaluation de la santé des forêts et de la croissance des arbres, en fonction des dépôts de soufre (S), dans des forêts mûres et jeunes de pins tordus latifoliés (Pinus contorta Dougl. var. latifolia Engelm.) et dans des forêts mûres de peupliers faux-trembles (Populus tremuloides Michx.) 10 parcelles (50 m sur 2 m) ont été établies dans 30 stations occupées par des pins tordus latifoliés mûrs, dans 6 stations de jeunes pins tordus et dans 3 stations dominées par des peupliers faux-trembles. Dans les stations de pins mûrs, 3 classes de dépôt ont été établies, soit élevé, moyen et faible. La distribution des dépôts mesurables de S0 s'est étendue, passant de 2 à 4 à 6 km du point d'émission; toutefois, la concentration de S0 dans les sous-horizons LFH a diminué près des usines depuis 1981. Les stations à dépôt moyen avait des concentrations de S dans le feuillage et les sous-horizons LFH 6 à 20 % plus élevées que les stations à dépôts faible. Les teneurs en calcium (Ca) et en magnésium (Mg) et le pH étaient plus basses d'environ 10 % dans les stations de la catégorie moyenne que dans les stations à dépôt faible. Nous n'avons toutefois pu établir de relation de cause à effet entre les concentrations plus élevées de S dans ces stations et les teneurs plus faibles en Ca et Mg et le pH plus bas. Un pourcentage plus élevé d'arbres morts récemment a été constaté dans les stations à dépôt élevé, mais aucune différence n'a été relevée entre les deux autres classes. Les dégâts causés par les insectes et les maladies n'ont pas augmenté avec l'accroissement des dépôts de S dans les peuplements de pins. Le peuplier faux-tremble semblait être affecté par les retombées de S0; en effet, nous avons constaté un pourcentage plus élevé d'arbres morts et moribonds et des taux d'infection accrus par le pourridié-agaric et le chancre hypoxylonien dans les secteurs recevant des retombées de S0. L'accroissement radial à hauteur de poitrine ne présentait aucune différence d'une classe de dépôt à l'autre. L'accroissement annuel en volume était moindre dans les stations à dépôt élevé; l'accroissement spécifique en volume était toutefois moindre dans les classes de dépôt moyen et élevé, indiquant un impact physiologique possible dans le temps. Des teneurs plus élevées en S dans les sous-horizons LFH et dans le feuillage et une diminution de l'accroissement annuel en volume sont les seuls signes indiquant que les retombées de S pourraient avoir des incidences sur les forêts de pins tordus latifoliés situées près des deux usines de gaz sulfureux. Il n'y avait aucun dépérissement apparent à grande échelle des forêts à l'extérieur des secteurs recevant des retombées de S0.

Dernière mise à jour :