Publications du Service canadien des forêts

Stand development after partial cutting of mature mixed stands of white spruce and aspen in Manitoba. 1997. Ball, W.J.; Walker, N.R. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Northern Forestry Centre, Edmonton, Alberta. Information Report NOR-X-353.

Année : 1997

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 11579

La langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFN - Edmonton)

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

Des peuplements mixtes d'épinettes blanches et de peupliers faux-trembles d'une centaine d'années ont été partiellement coupés et scarifiés en 1953, 1954 et 1955 de façon à laisser dans les traitements de 14 à 100 % de la surface terrière totale. Le présent rapport décrit la composition des peuplements à partir des mesures prises dans 88 placettes d'échantillonnage permanentes avant et après la coupe et en 1992. Les évaluations de la mortalité effectuées en 1960 montrent que toutes les coupes partielles, peu importe leur intensité, ont entraîné des pertes acceptables dans le peuplement résiduel pendant le début de la période d'établissement. Cinq à sept ans après les traitements (coupe et scarifiage), la mortalité des épinettes blanches résiduelles variait de 6 à 7 % dans les parcelles témoins non exploitées à 23 % dans les parcelles où les proportions les plus importantes d'arbres avaient été coupées. Dans les parcelles où aucun feuillu n'avait été abattu, la mortalité des feuillus variait de 2 à 3 % pendant cette même période. Le rapport décrit le développement et le déclin des peuplements soumis à une coupe partielle, faisant état des arbres résiduels, des chicots et des arbres déracinés par le vent présents en 1992. Il rend également compte de l'évolution de la régénération de conifères et de la multiplication des feuillus. La surface terrière des sujets feuillus de 37 ans a augmenté avec l'intensité de la coupe et variait de 1,1 à 16,1 m²/ha, dépassant la surface terrière des feuillus présents à l'origine dans les deux traitements où les coupes partielles avaient été les plus fortes. Le nombre de drageons a augmenté, passant de 131–420 tiges/ha dans les parcelles où les feuillus n'avaient pas été exploités à 170–1368 tiges/ha dans les parcelles où tous les feuillus avaient été abattus. La régénération d'épinettes blanches était dix fois plus abondante dans les lits de germination scarifiés; elle était meilleure sous le couvert des feuillus résiduels que sous la régénération naturelle de feuillus qui s'était établie dans les traitements où les feuillus avaient été coupés. La régénération naturelle des feuillus tout comme celle des épinettes blanches a nettement augmenté lorsque la surface terrière des épinettes blanches résiduelles a été ramenée à 4,4 m²/ha. Le rapport traite également des méthodes possibles de renouvellement des peuplements feuillus mûrs.