Publications du Service canadien des forêts

Effects of oil sands processing emissions on the boreal forest. 1986. Addison, P.A.; L'Hirondelle, S.J.; Maynard, D.G.; Malhotra, S.S.; Khan, A.A. Canadian Forestry Service, Northern Forestry Centre, Edmonton, Alberta. Information Report NOR-X-284.

Année : 1986

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 11558

Langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFN - Edmonton)

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

Entre 1975 et 1985, le Service canadien des forêts et le ministère de l'Environnement de l'Alberta ont collaboré à un programme de recherche visant à déterminer les effets sur la forêt boréale voisine des émissions provenant de l'exploitation des sables pétrolifères dans la zone des gisements de sables bitumineux de l'Athabasca dans le nord-est de l'Alberta. Des études de la végétation, du sol et du dépot atmosphérique ont été effectuées à plusieurs stations de recherche et de biosurveillance où le pin gris (Pinus banksiana Lamb.) dominait. L'absorption significative de polluants industriels par les plantes et les sols était généralement limitée à un rayon de 10 km de la source principale, quoique certains gradients s'étendant jusqu'à une distance de 25 km aient été observés. Ce sont les lichens et les mousses qui ont fait voir les plus fortes réponses. Les modifications des groupements de plantes vasculaires n'ont pu être liées au dépôt de polluants. De nombreaux paramètres biochimiques et physiologiques se sont révélés snsibles au SO2 et à d'autres polluants au laboratoire, mais aucune différence significative n'a été observée sur le terrain. Les résultats obtenus semblent indiquer que la faible intensité et la fréquence peu élevée des épisodes de pollution, combinées à la capacité d'assimilation du sol et à la résistance physiologique des plantes vasculaires, ont empêché que les arbres subissent des dommages.

Dernière mise à jour :