Publications du Service canadien des forêts

Early symptom development in lodgepole pine seedlings infected with Endocronartium harknessii. 1990. Allen, E.A.; Blenis, P.V.; Hiratsuka, Y. Canadian Journal of Botany 68(2): 270-277.

Année : 1990

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 11088

La langue : Anglais

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Des spores d'Endocronartium harknessii, agent de la rouille-lumeur, ont été inoculées à des semis de Pinus contorta âgés de 6 semaines et l'apparition de symptômes a été surveillée pendant les 7 semaines qui ont suivi. La pigmentation des cellules épidermiques a été la première réaction externe visible à l'infection, se produisant en général de 14 à 28 jours après l'inoculation. Les symptômes qui apparaissaient étaient extrêmement variables, allant d'une réaction minime ou indiscernable à une nécrose grave. L'apparition de symptômes externes était surtout attribuable à des modifications se produisant dans les cellules corticales sous-jacentes infectées, comme la production de composés phénoliques, d'un périderme nécrophylactique ou de tissu nécrosé. Nous avons observé le dépôt de lignine dans les structures intercellulaires du tissu infecté qui, selon nous, serait associé à la formation d'un périderme nécrophylactique. La suppression du développement d'un périderme exophylactique normal était évidente dans presque toutes les zones infectées du tissu. L'infection du cambium vasculaire a été observée 21 jours après l'inoculation et a par la suite entraîné l'apparition des trachéides déformées du xylème qui caractérisent le tissu tuméfié.