Publications du Service canadien des forêts

Modifying sexual expression of containerized jack pine by topping, altering soil nitrogen and water, and applying gibberellins. 1994. Fogal, W.H.; Coleman, S.J.; Wolynetz, M.S.; Schooley, H.O.; Lopushanski, S.M.; Anderson, M.L. Canadian Journal of Forest Research 24(5): 869-877.

Année : 1994

Disponible au : Région de la capitale nationale

Numéro de catalogue : 10835

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

On a déterminé les quantités de strobiles à graines et de groupements de strobiles à pollen et la croissance des pousses annuelles des branches sur des pins gris (Pinus banksiana Lamb.) de 6 ans. Ces sujets de 6 ans ont été développés en récipient et ont été soumis à des modifications de la teneur en azote (N) du sol (apport, dans une solution d'éléments nutritifs, de (NH4NO3 à raison de 3, 100, ou 300 mg N/L; de NO3- à raison de 100 mg N/L; ou de NH4+ à raison de 100 mg N/L), de la teneur en eau du sol (potentiel hydrique du sol supérieur à -20 kPa comparativement à un potentiel près de -70 kPa) et de la dimension de la cime (arbres intacts gardés à l'extérieur d'abris en polythène et arbres peu ou très écimés sous abris de polythène). On a vérifié l'influence de ces facteurs avec et sans pulvérisation foliaire bi-hebdomadaire d'une solution contenant 400 mg/L de GA4/7. Les apports d'azote ou les traitements à la GA4/7 n'ont eu aucun effet sur les caractères sexuels ou la croissance des arbres intacts conservés à l'extérieur des abris de polythène. La production de strobiles à graines par les arbres écimés gardés sous abri n'a pas été influencée par le degré d'écimage ou l'apport d'azote, mais a diminué en présence de faibles potentiels hydriques du sol; elle a été stimulée par la GA4/7 , que le potentiel hydrique du sol ait été faible ou élevé. Un écimage important a fait diminuer la production de strobiles à pollen; le traitement à la GA4/7 des arbres légèrement écimés, mais non pas de ceux fortement écimés, et un faible apport d'azote (3 mg d'azote par litre) l'ont par conre stimulée. Au cours de l'année suivant le traitement, l'allongement de l'extrémité des branches du verticille de 2 ans n'a pas été influencé par l'apport d'azote ou par un léger écimage mais, il a été stimulé par un écimage important, en revanche, il a été stimulé par le traitement à la GA4/7 lorsque le potentiel hydrique du sol était élevé, mais il n'y a pas eu d'effet lorsque le potentiel hydrique du sol était faible; il a été diminué par un potentiel hydrique faible.