Publications du Service canadien des forêts

Microprojectile-mediated DNA delivery to the Salicaceae family. 1993. Devantier, Y.A.; Moffatt, B.; Jones, C.; Charest, P.J. Canadian Journal of Botany 71(11): 1458-1466.

Année : 1993

Disponible au : Région de la capitale nationale

Numéro de catalogue : 10812

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Un système pour l'expressin génétique transitoire a été développé pour la famille des Salicaceae en utilisant le bombardement de microprojectiles enrobés d'ADN (Biolistic™) sur des suspensions cellulaires. Dix variables ont été optimisées avec l'hybride Populus nigra × Populus maximowiczii lignée NM1. L'expression génétique transitoire optimum a été obtenue avec une suspension cellulaire agée de 7 à 9 jours. Les échantillons étaient placés à 13.5 cm de la plaque d'arrêt et bombardés avec des particules d'or de 1.6 m enrobés de 1 g d'ADN précipité au CaCl2. Le titrage pour l'expression du gène -glucuronidase a été fait 1 journée après le bombardement. La localisation des microparticules dans les cellules bombardées a révélé que 58.9% des cellules exprimant le gène -glucuronidase avaient les microparticules dans le noyau ou à proximité de celui-ci. Les autres cellules avaient les microparticules dans le cytoplasme. Des suspensions cellulaires de cinq lignées (P. nigra × P. maximowiczii lignées NM1 et NM6, Populus deltoides × P. nigra lignée DN106, Populus tremula × Populus alba lignée 7171-B4 et Salix alba sanguinea lignée SA-2) ont données de l'expression génétique transitoire. La force relative de l'expression de la -glucuronidase était NM1 = 7171-B4 > NM6 > DN106 > SA-2. Six constructions plasmidiques ont aussi été testées avec la lignée NM1 pour l'expression transitoire du gène -glucuronidase sous le controle de différents promoteurs. Le titrage histochimique de la réaction avec le sustrat x-glucuronide n'a pas révélé de différence mais le tirage fluorescent avec le substrat methyl umbelliferone glucuronide a donné les niveaux relatifs d'expression transitoire suivants avec les différents promoteurs: 35S-35S- « enhancer » AMV = 35S- « enhancer » AMV > 35S-35S = 35S-35S- « enhancer » AMV avec la fusion -glucuronidase – neomycin phosphotransferase > 35S. Quatre lignées trangéniques de P. nigra × P. maximowiczii ont été caracterisées pour la résistance à la kanamycine et l'activité du gène néomycin phosphotransférase II. La réaction de polymérase en chaine et l'analyse de type Southern ont indiqué la présence des gènes -glucuronidase et neomycin phosphotransférase II dans le génome des lignées transgéniques.