Publications du Service canadien des forêts

Quantifying pest-caused forest depletion using geographic information systems and database technologies. 1991. Power, J.M.; D'Eon, S.P. Forestry Canada, Petawawa National Forestry Institute, Chalk River, Ontario. Information Report PI-X-105. 17 p.

Année : 1991

Disponible au : Région de la capitale nationale

Numéro de catalogue : 10671

La langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (Petawawa)

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

On a mis au point un système qui facilite l'estimation nationale du décroissement des forêts causé par les insectes. Un système automatisé a été mis au point pour faciliter les estimations nationales du décroissement des forêts. La présente méthode utilise un système informatique géographique (SIG) pour générer des cartes d'inventaire forestier et de déploiement des infections d'une part et un système de base de données relationnelles (SBDR) d'autre part. Avec ce dernier, on établit des attributs de cartes, des facteurs de décroissement et des statistiques. La méthode fonctionne de sorte que les cartes d'infection sont superposées aux cartes d'inventaire forestier à l'aide du SIG. Le SBDR est utilisé pour appliquer des règles-experts qui peuvent déterminer la partie de la forêt la plus susceptible à une infection. Des séquences similaires d'infection sont regroupées dans une classe d'impact pour normaliser les niveaux d'infection. Les règles-experts estiment le pourcentage de perte de croissance ou celui de mortalité dans le peuplement hôte. Les résultats des estimations du décroissement sont obtenus sous forme tabulaire. Ensuite, ils sont reprogrammés dans le SIG qui génère les cartes. Le système a été testé sur un décroissement causé par la tordeuse des bourgeons de l'épinette (Choristoneura fumiferana [Clem.]) au Manitoba entre 1982 et 1987.

L'intégration des SIG et des SBDR pour estimer le décroissement est un exemple qui prouve comment les opérations complexes et coûteuses peuvent être simplifiées à l'ordinateur et obtenir des résultats utiles. L'avantage du système, c'est qu'il automatise les tâches routinières pour les estimations nationales du décroissement causé par des infections, et qu'il utilise une méthodologie ouverte qui améliore la qualité et le transfert de technologie à d'autres organismes en normalisant les données, la terminologie et les méthodes pour faire la comparaison entre le dépérissement causé par des infections et les changements qui surviennent dans les réserves forestières en raison d'autres facteurs.

Également disponible sous le titre :
Quantification du décroissement forestier (Français)