Publications du Service canadien des forêts

Best white spruce provenances in Ontario. (Les meilleures provenances d’épinette blanche en Ontario). 1999. Morgenstern, E.K.; Copis, P. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Headquarters, Science Branch, Ottawa. Information Report ST-X-16. 34 p.

Année : 1999

Disponible au : Région de la capitale nationale

Numéro de catalogue : 10470

La langue : Anglais / Français

Séries : Rapport d'information (SCF - Ottawa)

Disponibilité : PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

Ce rapport fait état de la hauteur et de la survie de certaines des quelque 300 provenances présentes dans 20 plantations comparatives de l'Ontario. Ces plantations forment trois séries établies à l'origine à l'aide de graines récoltées dans différentes parties de l'aire d'extension de cette essence entre 1953 et 1972. Lors de la prise des mesures, l'âge des arbres, calculé depuis la germination des graines, variait de 20 à 38 ans dans la série la plus vieille, de 31 à 33 ans dans la série intermédiaire, et de 10 à 18 ans dans la série la plus jeune. Dans chaque série, on a mesuré 5 à 15 des provenances les plus grandes recensées lors des prises de mesures antérieures ainsi que 2 à 5 des provenances les plus courtes. Les résultats montrent que le classement (rang) a très peu changé après l'âge de 20 ans. De plus, la bonne performance des provenances issues d'un milieu calcaire et établies dans des stations calcaires s'est maintenue. La répartition des expériences dans sept régions de l'Ontario a permis de dresser une liste des provenances les plus grandes et de leur taux de survie dans chacune de ces régions. Il n'est pas rare que les provenances locales soient performantes; toutefois, les provenances non locales établies de 2 à 4 degrés de latitude plus au nord avaient très souvent une croissance en hauteur 10 % plus élevée que les provenances locales. Les meilleures plantations comparatives devraient être protégées et conservées, notamment celles de la série la plus récente. Le rapport souligne leur valeur comme outil d'étude des effets du changement climatique. La présence de populations vigoureuses dans les comtés relativement très peuplés du sud de l'Ontario est une raison valable d'adopter des mesures de conservation des ressources génétiques.