Publications du Service canadien des forêts

ARNEWS Annual Report 1992. (Rapport annuel 1992 sur le DNARPA/ARNEWS Informe Anual 1992). 1993. Hall, J.P. Canadian Forestry Service, Headquarters, Science and Sustainable Development Directorate, Ottawa. Information Report ST-X-7. 50 p.

Année : 1993

Disponible au : Région de la capitale nationale

Numéro de catalogue : 10101

La langue : Anglais / Français / Espagnol

Séries : Rapport d'information (SCF - Ottawa)

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

Le dispositif national d'alerte rapide pour les pluies acides (DNARPA) du Service canadien des forêts, dont l'objet est de déceler les premiers signes de dégâts dans les forêts du Canada et de surveiller l'évolution de la végétation et des sols forestiers, existe depuis 1984. Le personnel du Relevé des insectes et des maladies des arbres (RIMA) du Service canadien des forêts établit les parcelles qui en font partie et en fait l'examen. Dans le cadre du DNARPA, le rôle du RIMA est d'identifier tous les types et tous les degrés de dégâts causés à la forêt, en distinguant les causes naturelles (insectes, maladies, météo) et les causes anthropiques (pratiques d'aménagement et pollution atmosphérique). Le rapport décrit l'état de santé de 18 conifères et de 9 feuillus dans l'ensemble du Canada, y compris dans des régions que l'on sait exposées aux concentrations de polluants atmosphériques parmi les plus fortes du pays. On n'a trouvé aucun signe de déclin généralisé de nos forêts. En outre, peu de symptômes semblables à ceux de la pollution ont été observés et, même dans ce cas, ils ont été imputés à des facteurs naturels. La région de la baie de Fundy, au Nouveau-Brunswick, où le dépérissement répandu du bouleau coïncide avec la présence de brouillard acide et d'ozone, fait cependant exception.