Ajout d’une capacité de modélisation spatialement explicite au MBC-SFC3 : Projet pilote à Prince George


Description

Le groupe de travail chargé de la comptabilisation du carbone, ainsi que les responsables des projets du Programme OTDD axés sur la détection des changements et le couvert forestier sont à mettre au point ensemble un prototype de cadre spatialement explicite pour la comptabilisation des stocks de carbone forestiers. Le site où se déroule le projet pilote est situé autour de la ville de Prince George, dans le Nord de la Colombie‑Britannique. Les terres visées par l’étude sont principalement utilisées à des fins forestières, mais la région renferme également de grandes zones agricoles, urbaines et résidentielles rurales, ce qui en fait une excellente région pour l’élaboration et la vérification de méthodes permettant de cartographier les changements d’affectation des terres.

Carte des terres classées à partir des images 5 TM Landsat du Programme OTDD prises en 1990 représentant la région autour de Prince George
Figure 1. Carte des terres classées à partir des images 5 TM Landsat du Programme OTDD prises en 1990 représentant la région autour de Prince George, dans le centre de la Colombie‑Britannique. C’est dans cette zone d’étude, qui renferme 14 000 km2 de terres principalement forestières dans le district d’approvisionnement en bois de Prince George, où sera mis au point un modèle spatialement explicite pour la comptabilisation du carbone des forêts.

Les images Landsat réalisées en 1990 (figure 1) et en 1999 seront interprétées grâce à la méthode de référence en matière de déboisement. De plus, ce projet pilote prévoit l’interprétation et la cartographie des activités d’exploitation forestière intensive influant sur les stocks de carbone et incluses dans la comptabilisation des activités de gestion forestière. L’exploitation forestière n’est pas considérée comme une activité de déboisement à moins qu’elle ne s’accompagne de changements dans l’affectation des terres, comme la conversion à l’agriculture. Des techniques permettant d’accroître l’efficacité du processus d’interprétation et de cartographie seront mises au point, mises à l’essai et ajustées.

L’information spatialement explicite sur les perturbations et les changements dans les activités inhérentes à l’utilisation des terres entre 1990 et 1999, de même que les données d’inventaire forestier spatialement explicites, les courbes de croissance et de rendement, les facteurs de conversion volume-biomasse et l’information sur la dynamique du climat et de la matière organique morte constituent les données d’entrée qui alimenteront le MBC-SFC3.


Statut du projet

  • En cours

Membre(s) de l'équipe