Coupes sélectives

La faible valeur du dollar canadien accroît la compétitivité des producteurs canadiens de papier journal

22 February 2017

Dans le billet précédent du blogue, nous avons montré que la faible valeur actuelle du dollar canadien permettait aux producteurs canadiens de pâte kraft blanchie de résineux de l’hémisphère nord (pâte NBSK) de maintenir leur avantage concurrentiel à l’échelle internationale, une situation qui ne changera vraisemblablement pas de sitôt. Dans ce billet, nous examinons divers scénarios de taux de change pour voir si la situation est similaire pour les producteurs de papier journal.

Le Canada est le plus grand producteur et exportateur de papier journal au monde. En 2015, les exportations canadiennes de papier journal s’élevaient à 2,3 milliards de dollars. Soixante pour cent de ces exportations étaient destinées au marché américain, alors que les producteurs américains étaient également notre principal concurrent sur le marché régional nord-américain.

À l’heure actuelle, les producteurs nord-américains ayant les coûts les plus élevés sont tous concentrés aux États-Unis. Toutefois, les fluctuations du taux de change pourraient modifier considérablement la position des producteurs canadiens. Le graphique ci-dessous montre la hausse des coûts de production au Canada lorsque le dollar canadien augmente à 90 cents (scénario 1) et atteint la parité (scénario 2) avec le dollar américain. Dans le scénario 1, l’Est canadien demeure la région la plus compétitive, alors que les coûts de production dans l’Ouest canadien dépassent ceux de l’Ouest américain. Dans le scénario 2, la baisse plus importante du dollar canadien érode l’avantage concurrentiel de tous les producteurs canadiens par rapport à leurs concurrents américains.

Scénarios sur le taux de change : Le dollar canadien augmente à 90 cents (scénario 1) et atteint la parité avec le dollar américain (scénario 2)

Le présent graphique montre la hausse des coûts de production du papier journal dans l’est et l’ouest du Canada par 
    rapport aux coûts dans l’Ouest et le Sud-Est américain, lorsque le dollar canadien augmente à 90 cents (scénario 1) et 
    atteint la parité avec le dollar américain (scénario 2).

Source : FisherSolve
Description détaillée

 

De plus, nous avons également considéré l'impact des coûts de transport. Malgré l’ajout de ces coûts, les producteurs de l’Est canadien demeurent les plus compétitifs – jusqu’à ce que le dollar canadien atteigne la parité avec le dollar américain.

Somme toute, le Canada est en bonne position et les coûts de production devraient y demeurer les plus faibles à moyen terme. Toutefois, la protection qu’offre la faible valeur du dollar canadien ne pourra compenser, à long terme, la baisse constante de la demande pour le papier journal.

  • La demande de papier journal en Amérique du Nord a chuté de 72 pour cent depuis 2000 et il n’y a aucun signe de reprise. En fait, la demande a diminué de 9,5 pour cent par année entre 2013 et 2015 comparativement à la moyenne de 7,5 pour cent entre 2000 et 2010. Par ailleurs, la demande diminue dans d’autres marchés, mais à un rythme plus lent.
  • Il faudrait, en moyenne, que deux à trois usines nord-américaines ferment leurs portes par année afin de compenser pour le déclin de la demande et des exportations outremer. Compte tenu de l’avantage que procure un faible dollar canadien, la plupart des analystes prévoient que les prochaines fermetures seront du côté des États-Unis.