Coupes sélectives

L’Est et l’Ouest – Changement sur le plan de la dynamique et de la répartition historiques de la production canadienne de pâtes

23 July 2015

On accepte depuis longtemps comme fait accompli que l’Est du Canada est dominé par la fabrication de produits de pâtes et papiers, tandis que l’Ouest canadien est dominé par la production de produits du bois. Cependant, avec 67 % de la totalité des exportations canadiennes de pâtes de bois, la Colombie-Britannique, l’Alberta et la Saskatchewan constituent le moteur économique du marché canadien des pâtes.

Alors, examinons de plus près la répartition de la production de pâtes de bois au Canada.

Si l’on regarde au-delà des exportations pour s’attarder sur la production réelle, les provinces de l’Est produisent effectivement une quantité totale plus importante de pâtes de bois que les provinces de l’Ouest, bien que cette hégémonie se subdivise au niveau des types particuliers de pâtes (voir le graphique). Visiblement, la Colombie-Britannique demeure le principal producteur de pâte Kraft blanchie de résineux du Nord (NBSK) avec 57 % de la production canadienne, mais le Québec domine la production de pâtes mi-chimique (46 %). La plus importante différence entre l’Est et l’Ouest est qu’une grande proportion des pâtes produites dans les provinces de l’Est sert à fabriquer des produits de papier.

Production annuelle de pâtes de bois par région (2013)

Production de tonnes de pâtes par année au niveau des chaînes de production durant le premier trimestre de 2014. Les chiffres ne tiennent compte que de la pâte fabriquée avec de la fibre de bois.

Les producteurs de pâtes de la Colombie-Britannique se partagent le profit avec les producteurs de bois d’œuvre de la Colombie-Britannique grâce à un accès plus facile aux principaux marchés asiatiques, qui sont devenus le principal marché pour les exportations canadiennes de pâtes en termes de valeur – la majorité des exportations provenant de la Colombie-Britannique. Avec une diminution de la demande de marchés traditionnellement importants comme ceux des États-Unis et de l’Europe de l’Ouest, l’accès au marché grandissant de l’Asie a permis de maintenir les fortes exportations de la Colombie-Britannique et de l’Alberta, tandis que les producteurs de pâte de l’Est du Canada, qui demeurent extrêmement dépendants du marché américain, ont connu un ralentissement des expéditions de pâtes et de papiers.

Graphique 2. Exportations totales de pâtes (englobant tout ce qui est visé par le Code SH 47) vers la Chine/Taïwan/Hong Kong, les États-Unis, et le reste du monde, de 1995 à 2014. Graphique 3. Exportations totales de pâtes (englobant tout ce qui est visé par le Code SH 47) par région vers la Chine, Taïwan et Hong Kong, de 1995 à 2014.

Si l’on pose un regard sur l’avenir, les marchés asiatiques seront essentiels au maintien continu de la vigueur de la production de pâtes de l’Ouest canadien, tandis que la production de pâtes de l’Est du Canada est vulnérable à la diminution continue de la demande de papier journal et d’écriture en Amérique du Nord et elle pourrait par conséquent continuer de faire l’objet de restrictions.