Coupes sélectives

Le papier graphique

1 August 2014

Le terme « papier graphique » comprend toutes les catégories de produits de papier utilisés à des fins graphiques, c’est-à-dire en vue de transmettre de l’information imprimée. De façon générale, il existe cinq catégories admises de papier graphique : le papier journal, le papier de pâte mécanique couché/non couché, et le papier de pâte maigre couché/non couché. Le « papier de pâte mécanique » est du papier contenant plus de 20 % de pâtes mécaniques (faites littéralement de bois pulvérisés), tandis que le « papier de pâte maigre » contient tout au moins 80 % de fibres de pâte mécanique (« feuilles sans bois »). Bien que chaque produit soit destiné à différents usages, le papier journal est principalement utilisé pour produire des journaux; le papier de pâte maigre non couché (uncoated freesheet ou UFS) pour produire du papier à copies; le papier de pâte mécanique non couché (uncoated groundwood ou UGW) pour produire des revues, des encarts, des catalogues, des annuaires et des livres brochés; le papier de pâte maigre couché (coated freesheet CFS) pour produire des brochures et des revues de haute qualité; et le papier de pâte mécanique couché (coated groundwood ou CGW) pour produire des revues de qualité inférieure. Il y a aussi des différences de qualité : papier journal < UGW < CGW < UFS < CFS. Malgré ces différences, ces papiers peuvent être substitués les uns aux autres selon les applications, en particulier si l’évolution à court terme du marché entraîne des écarts de prix de plus en plus grands. Le marché tient compte de ces liens, et les prix des différentes catégories de papier graphique évoluent de façon synchronisée, avec des primes offertes pour les catégories de qualité supérieure.

Prix du papier graphique ($ É.-U./tonne)

 Le présent graphique indique l’évolution des prix des différentes catégories de papier graphique en 2005-2014. Comme on peut le constater, les prix sont étroitement reliés les uns aux autres et évoluent de façon synchronisée.

Chacune de ces catégories de papier est utilisée avant tout à des fins graphiques, c’est à-dire pour transmettre de l’information. Toutefois, après plus de mille ans sur la plus haute marche du podium des technologies de communication, le papier est rapidement en train d’être supplanté par les médias électroniques, et toutes les catégories de papier graphique en sont touchées. La plume est peut-être plus forte que l’épée, mais le clavier est plus fort encore plus.

Au cours des prochaines semaines, nous examinerons la nature du papier graphique et discuterons de la façon dont les médias électroniques sont en train de changer le marché.