Coupes sélectives

Résultats financiers du secteur forestier du Canada pour 2013

28 April 2014

Les résultats financiers des dix plus importantes sociétés cotées en bourse1 du secteur forestier du Canada se sont améliorés en 2013. Dans l’ensemble, ces entreprises ont déclaré un revenu net de 101 millions de $, ce qui représente une diminution considérable par rapport au revenu net de 849 millions de $ en 2012, mais le résultat de 2013 est biaisé, en raison de la perte nette de 679 millions de $ de Produits forestiers Résolu attribuable à une charge unique d’impôts reportés hors caisse. On peut établir une comparaison plus exacte sur douze mois en examinant les bénéfices d’exploitation. En 2013, les dix principales sociétés ont déclaré des bénéfices d’exploitation de 1,7 milliards de $, une augmentation de 45 % par rapport à 2012. Il s’agit des bénéfices d’exploitation les plus élevés des neuf dernières années et toutes les dix principales sociétés ont déclaré des bénéfices d’exploitation.

Bénéfices d’exploitation - Dix principales sociétés cotées en bourse du secteur forestier canadien

 Le graphique indique les résultats financiers trimestriels des dix plus importantes sociétés cotées en bourse du secteur forestier du Canada de 2005 à 2013. Dans l’ensemble, les dix plus importantes sociétés cotées en bourse du secteur forestier du Canada ont déclaré des bénéfices d’exploitation de 1,7 milliards de $, le meilleur résultat des neuf dernières années.

En 2013, les bénéfices des entreprises qui vendent principalement des produits de bois massif ont continué d’augmenter de manière significative. Par exemple, les bénéfices d’exploitation de Canfor, West Fraser Timber et Western Forest Products ont doublé en raison d’une forte demande des produits du bois et des prix élevés. Les résultats financiers très positifs sont attribuables à l’augmentation des exportations de sciage de résineux (une croissance de 33 %), surtout en raison de la forte demande sur le marché du logement des États-Unis et des exportations solides vers d’autres pays notamment la Chine (une croissance de 30 %) et le Japon (22 %).

Toutefois, les résultats des entreprises se concentrant sur les produits de pâtes et papiers sont moins positifs en raison de la fluctuation du prix de la pâte kraft blanchie de résineux de l’hémisphère nord et de la diminution de la demande de certaines catégories de papier, surtout le papier journal et le papier graphique.

L’amélioration des bilans permet aux entreprises canadiennes de faire des investissements stratégiques. Un grand nombre d’entreprises, y compris West Fraser Timber, Canfor et Interfor, ont acheté des éléments d’actif aux États-Unis pour augmenter leur capacité et diversifier les activités. Il faut aussi souligner que Canfor est devenue la première entreprise canadienne à investir dans une coentreprise du secteur du petit bois d’œuvre en Chine, un marché de plus en plus important. En outre, en 2013, Domtar a acheté Indas, un important fabricant espagnol de produits sanitaires, hygiéniques et de soins de beauté. On considère généralement que cette transaction permettra à Domtar de devenir un leader dans le secteur des produits d’hygiène personnelle.

Pour l’avenir, les entreprises du secteur forestier canadien feront face aux défis et aux incertitudes typiques d’une économie mondiale concurrentielle, ce qui aura une incidence sur les résultats financiers. Toutefois, la récente dépréciation du dollar canadien (chute de 11 % de janvier 2013 à février 2014) permettra d’améliorer la situation financière et la capacité concurrentielle des entreprises canadiennes sur le marché mondial.

1Les dix principales sociétés cotées en bourse du secteur forestier du Canada sont Domtar, Résolu, Cascades, West Fraser Timber, Canfor, Tembec, Norbord, Mercer, Catalyst et Western Forest Products.