Coupes sélectives

Les entreprises forestières canadiennes continuent d’afficher de bons résultats financiers pour le troisième trimestre de 2013

8 January 2014

Les résultats trimestriels des dix (10) sociétés les mieux cotées en bourse du secteur forestier canadien1 indiquent que le secteur continue d’afficher un rendement financier solide. Au cours du troisième trimestre de 2013, ces entreprises ont enregistré un bénéfice d’exploitation positif de 372 millions de dollars. Il s’agit d’une baisse de 28 % par rapport au trimestre dernier, mais d’une hausse de 5 % par rapport au bénéfice d’exploitation de 353 millions de dollars enregistré au troisième trimestre de 2012. Toutes ces entreprises ont affiché un bénéfice d’exploitation positif comparativement à huit (8) seulement au trimestre précédent. 

Résultats financiers des dix (10) sociétés forestières canadiennes les mieux cotées en bourse

Le présent tableau indique les résultats financiers trimestriels des dix sociétés les mieux cotées en bourse du secteur canadien des produits forestiers, et permet une comparaison du troisième trimestre de 2012, du deuxième trimestre de 2013 et du troisième trimestre de 2013. Toutes ces entreprises affichent un résultat d’exploitation positif au troisième trimestre de 2013. Ensemble, les dix sociétés forestières canadiennes les mieux cotées en bourse ont enregistré un bénéfice d’exploitation de 372 millions de dollars.

À l’échelle sous-sectorielle, les résultats financiers pour le troisième trimestre ont renversé la tendance observée lors de la première moitié de l’exercice, lorsque le secteur du bois massif s’avérait le plus rentable. Le bénéfice d’exploitation des entreprises qui sont considérablement exposées aux produits ligneux a baissé en raison de la chute du prix moyen du bois d’œuvre; ensemble, ces entreprises ont enregistré un bénéfice d’exploitation de 174 millions de dollars au cours du troisième trimestre de 2013, soit une baisse de 56 % par rapport aux chiffres déclarés pour le deuxième trimestre. Le rendement financier des entreprises qui sont davantage exposées aux produits de pâte et papier s’est amélioré de façon considérable au cours de cette même période. Leur bénéfice d’exploitation a augmenté de 68 %, avec 198 millions de dollars, grâce avant tout à la stabilisation des marchés de pâte et de la hausse du prix de pâte kraft blanchie de résineux de l’hémisphère nord.

D’après les prévisions, la demande de bois d’œuvre nord américains devrait connaître une hausse modeste avant de subir un ralentissement saisonnier à la fin du quatrième trimestre. Les marchés hors-frontières devraient rester plutôt stables. Les marchés de pâte kraft blanchie de résineux de l’hémisphère nord devraient s’améliorer modestement au cours de cette même période. Compte tenu tous ces facteurs et de la (légère) dépréciation du dollar canadien, les résultats financiers des entreprises forestières s’amélioreront selon toute probabilité durant le quatrième trimestre.

Étant donné l’amélioration des résultats financiers et le bilan relativement solide, ainsi que la confiance de plus en plus grande à l’égard des marchés de produits ligneux internationaux, les entreprises canadiennes ont commencé à nouveau à penser à investir des capitaux, en particulier dans les marchés internationaux. Parmi les récentes activités d’investissement menées, mentionnons l’intention de Domtar de développer ses activités de soins personnels en Europe avec l’acquisition d’Indas (en anglais seulement), et le projet d’investissement de Canfor dans l’industrie du bois de la Chine (en anglais seulement).

1Il s’agit de : Domtar, Resolute, Cascades, West Fraser Timber, Canfor, Tembec, Norbord, Mercer, Catalyst et Western Forest Products