Coupes sélectives

Faire le point sur les enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance dans le secteur forestier

20 August 2013

Les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance d'entreprise (ESG) réfèrent à un large éventail d'enjeux liés au rendement des entreprises sont gérés activement par certaines entreprises de façon à produire de la valeur. Les activités ESG comprennent toutes les activités de l’entreprise qui ont pour but de tirer parti des possibilités associées aux impacts environnementaux, sociaux et structuraux de cette entreprise. Un exemple simple de ce genre d’activité est la réduction de la consommation d’énergie (un avantage pour l’environnement), qui réduit aussi les coûts d’énergie (ce qui est avantageux pour les bénéfices). Un autre exemple est la collaboration ou la coopération avec les collectivités locales qui non seulement améliore l’image de marque de la société, mais facilite le maintien de l’accès aux ressources.

La demande d’investissements ESG du marché est solide et en croissance : En 2012, les investissements durables et responsables [en anglais seulement] représentaient un dollar sur neuf investis aux États-Unis (total des actifs gérés dont le suivi est effectué par Thomson Reuters Nelson). Depuis 2007, la croissance des investissements ESG est en fait supérieure d’un point de pourcentage à la croissance totale des investissements. Les signataires des Principes pour l’investissement responsable représentent maintenant plus de 1 100 sociétés ayant des actifs de plus de 30 billions de dollars (ou 15 % de la valeur totale des marchés financiers mondiaux) alors qu’elles n’étaient que 100 en 2006.

Les investissements durables et responsables aux États-Unis, en perspective

Ce graphique mixte montre comment, aux États-Unis, les investissements durables et responsables ont non seulement suivi le rythme de l’expansion du total des investissements, mais l’ont dépassé au cours des cinq dernières années.

Les entreprises réagissent à cette évolution en incluant les facteurs ESG dans leurs modèles d’entreprise et leurs rapports : En réponse à l’engagement des intervenants à l’égard des facteurs ESG, les sociétés adoptent de plus en plus les pratiques ESG et incorporent ces normes dans leurs activités. En conséquence, la production de « rapports intégrés » qui fournissent des recommandations sur la façon dont les entreprises et les organisations peuvent exercer leurs activités de façon socialement responsable retiennent maintenant beaucoup l’attention. Le Sustainability Accounting Standards Board qui vient d’être créé aux États-Unis et les normes ISO 26000 sont des exemples récents de ce phénomène.

L’industrie forestière participe à ces développements : FTSE, un des chefs de file mondiaux de la diffusion d’indices boursiers, a annoncé en juin 2013 qu’elle ajoutait un nouveau secteur, « alimentation, agriculture et foresterie », à ses indices des marchés environnementaux. Cette décision aurait été motivée par une demande croissante d’investissements environnementaux dans ces secteurs. Une illustration claire de la façon dont il a été tenu compte de l’ESG dans le secteur forestier est la tendance à la certification. Depuis 2007, le nombre des forêts certifiées selon la norme SFI® (en tant que sites certifiés pour la totalité de la chaîne de garde) est passé de 500 en 2007 à plus de 2 500 en 2012 tandis que le nombre des certificats de chaîne de garde du FSC [en anglais seulement] est passé d’un peu plus de 5 000 à 25 000. Une autre illustration de l’ESG dans le secteur forestier est la décision prise par certaines sociétés (p. ex., Domtar, Sodra [en anglais seulement], Metso [en anglais seulement] et Weyerhaeuser [en anglais seulement]) d’établir une feuille de route des activités durables pour ensuite effectuer un suivi et produire des rapports sur la performance à l’égard d’une vaste gamme d’indicateurs qui couvrent toute la gamme des efforts de durabilité de la société, de l’accroissement de l’efficience de la production et de la réduction de l’empreinte environnementale à la promotion du perfectionnement des employés et au fait de mieux servir les clients et de contribuer plus efficacement au bien-être des collectivités hôtes. Les exigences des clients et l'amélioration de l'accès aux marchés sont les motifs de certification principaux [4.3 Mo PDF en anglais seulement] alors que l’attention se porte principalement sur le papier et l’emballage.

Qu’il s’agisse d’un moyen d’obtenir l’approbation publique pour exercer ou de réduire les coûts ou d’une stratégie d’affaires, l’ESG fait de plus en plus partie intégrante de la façon de faire des affaires, y compris dans le secteur forestier.