Coupes sélectives

Remontée des prix du bois d’œuvre

24 December 2012

La signature de contrats de bois d’œuvre s’est poursuivie, même durant les Fêtes, alors que par le passé un ralentissement était normalement observé à cette époque. Une forte demande imprévue a entraîné une hausse des prix composites des débits toutes longueurs, pour finir au 21 décembre à 373 dollars américains le mille pieds-planche. Cela a une importance au plan psychologique, car il s’agit du prix le plus élevé en plus de six ans. En effet, il faut remonter au 5 mai 2006 pour obtenir un prix composite plus élevé, soit 377 dollars américains le mille pieds-planches.

Prix composite toutes longueurs (2002-2012)

Le graphique indique les prix composites du bois d’œuvre résineux, toutes longueurs, de 2002 à 2012. Bien qu’instable, le prix du bois atteint un sommet en 2004, avant de baisser en 2009. Il demeure relativement stable à un faible niveau jusqu’au milieu de 2012, après quoi il connaît une hausse rapide.

En mai 2006, la bulle immobilière a atteint un sommet aux États-Unis : le taux corrigé des fluctuations saisonnières d’habitations unifamiliales mises en chantier avait atteint les 1,6 million (les mises en chantier se situant aujourd’hui à 565 milles), et les prix moyens de logements (tels que signalés par Case-Shiller) étaient supérieurs de 44 % (!). De plus, les exportations de bois d’œuvre résineux du Canada aux États-Unis avaient connu une hausse de plus de 110 %. Comme nous l’avons déjà souligné, la force des prix d’aujourd’hui, et ce, en dépit d’une demande relativement faible (bien qu’il commence à y avoir des améliorations à cet égard) suppose des prix très vigoureux pour les trois prochaines années.