Coupes sélectives

Création d’emplois et mises en chantier d’habitations au Canada

8 July 2013

La hausse rapide du nombre des mises en chantier d’habitations observée au Canada en mai a fait les manchettes (en anglais seulement) récemment. Le taux annuel corrigé des fluctuations saisonnières des mises en chantier d’habitations a atteint les 200 000 en mai, soit une hausse de 14 % par rapport aux 175 000 d’avril. Entre-temps, une autre nouvelle d’ordre économique a fait les manchettes : une croissance de l’emploi étonnamment forte (95 000 nouveaux emplois créés en mai) a été signalée. La question suivante se pose donc : est-ce une simple coïncidence ou y a-t-il une relation entre le nombre des mises en chantier d’habitations et la création d’emplois?

Mises en chantier d’habitations et création d’emplois

Le graphique montre la tendance des fluctuations annuelles du nombre des emplois et des mises en chantier d’habitations individuelles non attenantes au Canada de 1991 à 2012. Au cours de cette période, bien que la création d’emplois ait été plus volatile que les mises en chantier d’habitations, elle évolue généralement dans la même direction, sauf au cours de brèves périodes en 1992 et en 2011.

Aux États-Unis, la création d’emplois est l’une des variables les plus importantes de celles qui déterminent le nombre des mises en chantier d’habitations. L’une des priorités principales des personnes qui se sont assuré un revenu stable consiste à s’assurer de pouvoir vivre indépendamment. Au Canada, cette tendance semble également se vérifier. Le graphique ci-dessus montre la tendance des fluctuations annuelles du nombre des emplois et des mises en chantier d’habitations individuelles non attenantes au Canada de 1991 à 2012. Au cours de cette période, bien que la création d’emplois ait été plus volatile que les mises en chantier d’habitations, elle a généralement évolué dans la même direction. De plus, les deux séries de données ont un coefficient de corrélation de 0,43, ce qui indique, dans une certaine mesure, que les mises en chantier d’habitations et la création d’emplois sont au moins liées statistiquement.

Cependant, cela ne signifie pas nécessairement qu’il y a une relation causale entre ces deux indicateurs économiques. Est-ce que les effets sur le revenu et la confiance des consommateurs de la création d’emplois font fluctuer le nombre des mises en chantier d’habitations ou est-ce que les deux séries de données sont influencées d’une manière semblable par les mêmes tendances macroéconomiques? Bien qu’il n’y ait pas de mécanisme clair par lequel la création d’emplois pourrait entraîner des mises en chantier d’habitations, la confiance des consommateurs dans l’ensemble est assurément un facteur qui a une forte influence sur la décision d’un bâtisseur d’entreprendre une construction. Et avoir un revenu stable est une condition de l’obtention d’un prêt hypothécaire (au moins au Canada). Il semble donc y avoir de bonnes raisons de penser que la création de nouveaux emplois est un bon indicateur du nombre des nouvelles constructions. Et dans le domaine de l’économie tout au moins, c’est là une partie importante de toute démonstration.