Coupes sélectives

Le prix du bois d’œuvre résineux tombe sous le seuil de l’Accord sur le bois d’œuvre résineux, mais il y a des signes de renforcement des marchés

24 June 2013

Après avoir atteint un maximum de 451 $US/MBF le 5 avril 2013, le prix composite du bois de charpente publié par Random Length a baissé rapidement pour atteindre 348 $US/MBF. Avec cette baisse des prix, il y a de fortes chances que le prix mensuel de référence pour juillet 2013 sera inférieur à 355 $US/MBF, de sorte que des droits à l'exportation et/ou des restrictions du volume seront imposés de nouveau en vertu de l’Accord sur le bois d’œuvre de résineux (ces mesures seront cependant à leur plus bas niveau).

Prix composite du bois de charpente publié par Random Length (2001-2013)

Ce graphique linéaire illustre la fluctuation du prix moyen du bois d’œuvre résineux nord-américain pour la période de 2001 à 2013. Après avoir atteint un minimum au début de 2009, le prix a augmenté régulièrement jusqu’à la fin de 2012 avant d’atteindre son maximum au début de 2013 et de retomber rapidement en avril et en mai 2013.

Compte tenu du contexte, cependant, ces prix du bois d’œuvre résineux sont encore assez élevés. Cette correction des cours était prévue, car la hausse de décembre 2012 à avril 2013 avait pour causes principales le redressement de la demande américaine et des niveaux de stock très bas. Une baisse des prix était à prévoir après le retour des stocks à des niveaux typiques.

Les principales analyses du secteur privé portent à croire que les prix continueront vraisemblablement à baisser pendant plusieurs semaines avant d’atteindre un plancher et de terminer l’année aux alentours des niveaux actuels. Cette prévision est étayée par un pivot dans les tendances des cours à terme (ils ont recommencé à augmenter), des rumeurs d’une hausse des expéditions vers l’Asie au moment où les négociants commencent à reconstituer leurs stocks et l’entrée des É.-U. dans la saison la plus affairée dans le domaine de la construction et de la rénovation. Il faut s’attendre à ce que les quatre à cinq prochaines années soient caractérisées par une volatilité des prix à des échelles semblables (la pente étant cependant positive pour la moyenne à long terme).