Coupes sélectives

La demande canadienne de bois d’œuvre est étroitement liée au nombre des mises en chantier d’habitations au Canada

13 June 2013

L’industrie canadienne du bois d’œuvre est axée sur les exportations et se classe souvent au premier ou au second rang mondial parmi les exportateurs de bois d’œuvre. Néanmoins, au cours des sept dernières années, les expéditions destinées au marché intérieur ont représenté en moyenne 38 % du total des expéditions canadiennes de bois d’œuvre et ne sont jamais tombées sous les 30 %. Nous connaissons l’importance du secteur américain de l'habitation pour la demande américaine de bois d'œuvre canadien, mais quelle est l’influence du marché intérieur de l’habitation sur la demande de bois d’œuvre canadien?

Le graphique ci-dessous illustre la relation entre le nombre annuel des mises en chantier d’habitations au Canada et les expéditions annuelles de bois d’œuvre de résineux destinées au marché intérieur au moyen des données annuelles (à partir de 1998). La valeur moyenne quadratique pour la droite de meilleur ajustement est de 0,875, ce qui signifie que plus de 87 % de la variabilité des expéditions de bois d’œuvre destinées au marché intérieur s’expliquent par des variations du nombre des mises en chantier d’habitations individuelles non attenantes au Canada. Cette corrélation est non seulement très forte mais aussi très statistiquement significative. En d’autres termes, le marché intérieur est fortement dominé par les mises en chantier d’habitations au Canada.

Ce que cela signifie pour les producteurs de bois d’œuvre canadiens est que tout ralentissement dans le secteur canadien de l’habitation se traduirait directement par une réduction de la demande de bois d’œuvre. Les tendances récentes dans le secteur de l’habitation indiquent que, dans certains marchés régionaux, un ralentissement est peut-être déjà en cours. Heureusement, cette réduction potentielle de la demande intérieure survient en même temps qu’une hausse de la demande américaine. À moyen terme, la croissance rapide prévue de la demande sur les marchés américain et asiatique, combinée à une baisse de l’offre nord-américaine, fera vraisemblablement plus que compenser les répercussions d’une contraction potentielle du marché intérieur.

Diagramme de dispersion : Influence du nombre des mises en chantier d’habitations unifamiliales sur les expéditions de bois d’œuvre destinées au marché intérieur au Canada (1998-2012)

 Dans le diagramme de dispersion, la valeur moyenne quadratique pour la droite de meilleur ajustement est de 0,87, ce qui signifie que plus de 87 % de la variabilité des expéditions de bois d’œuvre destinées au marché intérieur s’expliquent par des variations du nombre des mises en chantier d’habitations individuelles non attenantes au Canada. Cette corrélation est vraiment très forte et aussi très significative statistiquement.

Source : Bulletins de CANSIM sur les scieries et Société canadienne d'hypothèques et de logement