Coupes sélectives

La croissance des marchés des produits du bois améliore la profitabilité de l’industrie forestière

12 June 2013

Les résultats trimestriels des plus grandes sociétés cotées en bourse du secteur forestier canadien indiquent que le rendement financier du secteur continue à s’améliorer. Au T1 de 2013, les dix plus grandes sociétés forestières canadiennes cotées en bourse, en termes de leurs recettes, étaient Domtar, Resolute, Cascades, West Fraser Timber, Canfor, Tembec, Norbord, Mercer, Catalyst et Western Forest Products. Ensemble, elles ont déclaré un revenu net de 219 millions de dollars, soit dix fois plus que les 22 millions de dollars de revenu net déclarés au T4 de 2012. Ceci constitue un redressement spectaculaire après la perte nette de 20 millions de dollars déclarée au T1 de 2012. Six de ces dix sociétés ont déclaré des revenus nets positifs au T1 de 2013 alors qu’elles n’étaient que cinq au T1 de 2012 et au T4 de 2012.

Bilans financiers des plus grandes sociétés forestières canadiennes cotées en bourse

Ce graphique illustre les résultats financiers trimestriels des dix plus grandes sociétés canadiennes cotées en bourse du secteur des produits forestiers ainsi qu’une comparaison du T1 de 2012, du T4 de 2012 et du T1 de 2013. Six de ces sociétés ont déclaré des gains nets positifs au T1 de 2013. Ensemble, les dix plus grandes sociétés forestières canadiennes cotées en bourse ont déclaré un revenu net de 219 millions de dollars, soit dix fois plus que les 22 millions de dollars de revenus nets déclarés au T4 de 2012 et un redressement spectaculaire après la perte nette de 20 millions de dollars déclarée au T1 de 2012.

[snippet]name=dlink&id=2710&text=Description détaillée [/snippet]

Comme les marchés mondiaux des pâtes et papiers demeurent relativement faibles, cette amélioration est principalement attribuable aux sociétés axées sur les produits du bois. Par exemple, Western Forest Products a déclaré les gains les plus élevés de son histoire et n’a aucune dette nette au T1 de 2013. Norbord a également déclaré ses gains les plus élevés en sept ans. Cependant, les sociétés qui sont davantage exposées aux produits des pâtes et papiers ont en général déclaré des revenus nets en baisse ou négatifs au T1 de 2013. En fait, les sociétés qui déclarent des revenus nets négatifs sont toutes plus exposées que les autres aux produits des pâtes et papiers.

Dans l’avenir, la baisse immédiate des prix des produits du bois pourrait contribuer à affaiblir les bilans financiers des sociétés forestières canadiennes à court terme.