Coupes sélectives

La reprise des exportations de produits ligneux est bien amorcée

10 June 2013

Les exportations de produits bruts du bois du Canada prennent constamment du mieux depuis 2009 et, dernièrement, cette reprise a commencé à s’accélérer.

Tendances des exportations de produits bruts du bois du Canada (1995-2012)

Ce graphique montre la valeur des exportations de produits bruts du bois du Canada (y compris le bois d’œuvre résineux, les panneaux, les grumes brutes et les autres produits) entre 1995 et 2012. La valeur de chacun de ces produits a diminué rapidement après 2004 mais a touché le fond en 2009 et se rétablit depuis.

Le bois d’œuvre résineux (68 %), les panneaux (23 %) et les grumes brutes (4 %) représentent en moyenne un peu plus de 95 % de la valeur des exportations de produits bruts du bois du Canada. Les exportations de chacun de ces produits ont beaucoup souffert de l’éclatement de la bulle du secteur américain du logement mais ont commencé à se rétablir en 2010, en grande partie grâce à l’accroissement des exportations vers la Chine. Au cours des derniers mois, la reprise dans le secteur américain de la construction a entraîné une augmentation de la production et des prix : au cours des deux premiers mois de 2013 (non illustrés), les exportations totales de bois d’œuvre résineux du Canada ont augmenté de 35 % par rapport aux deux premiers mois de 2012 tandis que celles des panneaux ont augmenté de 52 % et celles des billes, de 24

Si le volume des exportations de bois d’œuvre et de panneaux augmente de 15 % au cours de chacune des deux prochaines années et si les prix du bois d’œuvre et des panneaux demeurent à leurs niveaux actuels (supérieurs d’environ 35 % à ce qu’ils étaient en 2012), alors la valeur des exportations de produits bruts du bois du Canada dépassera les 14,5 milliards de dollars d’ici à la fin de 2014. Ces hypothèses ne sont pas nécessairement improbables : les volumes de bois d’œuvre et de panneaux augmentent rapidement tandis que la reprise du secteur américain du logement se poursuit. Et bien que l’on s’attende à ce que les prix fluctuent à court terme, ils devraient certainement continuer à augmenter au cours des cinq prochaines années. Il n’est donc pas déraisonnable de penser que d’ici deux ans, la valeur des exportations de produits bruts du bois du Canada sera revenue à son niveau d’avant 2006 (d’avant la récession et la crise du secteur américain du logement) et qu’elle atteindra presque certainement ce niveau d’ici à la fin de 2015.