Coupes sélectives

Les exportations de papier sont en déclin

3 May 2013

Les principales exportations de papier du Canada connaissent un déclin à long terme depuis 2001, bien que le papier mouchoir ait été une heureuse exception au cours des dernières années.

Tendances des exportations de papier du Canada (1995-2012)

Ce graphique linéaire simple montre la valeur des exportations de papier du Canada au cours de la période de 1995 à 2012, y compris celles du papier journal, des papiers d’impression et d’écriture, du papier d’emballage, du papier mouchoir et des autres produits. La valeur des exportations est en déclin depuis 2001 mais le papier mouchoir a connu une croissance lente.

La montée des médias électroniques a assurément eu un impact considérable sur la demande mondiale de papiers graphiques (comme le papier journal et les papiers d’impression et d’écriture) et cet effet a été particulièrement prononcé en Amérique du Nord. Le papier journal connaît un déclin de longue durée depuis la fin des années 80. Ce déclin a pour origine l’exode des revenus de la publicité vers la télévision par câble (initialement) et, de plus en plus, vers Internet. De fait, en 2012, les recettes d’exportation du papier journal du Canada n’étaient plus que de 28 % de ce qu’elles étaient en 1995.

Bien que les papiers d’impression et d’écriture n’aient pas été touchés aussi rapidement que le papier journal et aient continué à prendre de l’expansion jusqu’au début des années 2000, ils connaissent un déclin rapide depuis 2005 (pour les mêmes raisons). En conséquence, les recettes d’exportation de ce secteur ont baissé de 53 % depuis 2005 (alors que celles du papier journal ont baissé de 56 %).

Par contre, le papier d’emballage est demeuré relativement stable, bien que ses exportations aient décliné lentement dans l’ensemble. Le papier mouchoir est une heureuse exception : il a connu une expansion modeste au cours de la même période. Cependant, l’ensemble du tableau du secteur du papier demeure défavorable. Le total des exportations du secteur a baissé de plus de 50 % par rapport à son sommet de 18,3 milliards de dollars de 2001 et est tombé à 9,1 milliards de dollars en 2012. Parallèlement, le papier d’emballage et le papier mouchoir, qui ne représentaient que 17 % du total des recettes d’exportation en 1995, en représentaient 39 % en 2012.

Comme les recettes des exportations traditionnelles continuent de perdre de leur importance et que le secteur canadien des pâtes demeure relativement stable, les investissements dans les autres flux de rentrées et les autres produits à base de pâte de bois (produits pharmaceutiques, bioproduits, bioénergie, nanomatériaux, etc.) deviennent des éléments de plus en plus importants de la transformation du secteur.