Coupes sélectives

Produits forestiers : valeur des exportations

22 April 2013

Depuis 1995, la valeur des exportations de produits forestiers canadiens est passée de 33,9 milliards de dollars à 22,2 milliards de dollars.

Entre 1999 et 2005, les exportations de produits forestiers canadiens ont été soutenues par la demande créée par la période de prospérité du secteur américain du logement et le rendement solide du bois d’œuvre résineux et des panneaux de construction. Comme de plus le secteur du papier n’avait pas encore ressenti les effets de la concurrence des médias électroniques, les exportations du secteur forestier canadien étaient en moyenne de plus de 35 milliards de dollars par année et ont dépassé les 40 milliards de dollars en 2000. La baisse de 2003 peut être attribuée en partie à l’imposition de droits après l’expiration de l’accord sur le bois d’œuvre résineux. 

Mais en 2006, les exportations avaient commencé à baisser. Après avoir atteint leur sommet en 2004, le bois d’œuvre résineux et les panneaux baissaient rapidement alors que la période de prospérité du secteur américain du logement tirait à sa fin. Le papier journal commençait déjà à souffrir d’une forte concurrence à cause de la montée d’Internet et les dépliants publicitaires ainsi que les autres papiers d’impression et d’écriture ont commencé à baisser rapidement en 2006. Ensuite, la récession mondiale de 2009 a entraîné un ralentissement général de l’ensemble du commerce des produits forestiers et la valeur des exportations est tombée à la moitié environ de ce qu’elle était neuf ans auparavant. De plus, les recettes d’exportation ont souffert de la hausse importante du dollar canadien qui a réduit les prix des produits de base en dollars canadiens.

Exportations de produits forestiers canadiens (en valeur)

Ce graphique à deux dimensions montre les tendances de la valeur des exportations pour les plus importantes catégories des exportations de produits forestiers depuis 1995.

C’est dans le secteur du bois d’œuvre résineux et des panneaux que les exportations ont baissé le plus, ceci en raison de la récession qui a frappé le marché américain du logement. Ce secteur présente maintenant des signes de croissance : le prix du bois d'œuvre résineux a augmenté de 75 % au cours des 12 derniers mois et les exportations sont en hausse. Bien qu’il soit peu probable que les exportations atteignent de nouveau leurs sommets de la période de prospérité du marché américain du logement, en raison de la bonne santé du marché américain et du maintien d’une forte demande de la Chine, les produits du bois massif devraient avoir devant eux des années très profitables à moyen terme. Cependant, le papier journal et de nombreuses catégories de papier d’impression et d’écriture sont confrontés à un déclin structurel de la demande qui paraît irréversible. Ce déclin et la nature cyclique des produits de base en général ont motivé la mise en œuvre de changements dans le secteur. L’industrie est au milieu d’une transformation ayant pour but de créer, en sus des produits de base traditionnels, de nouveaux produits de plus grande valeur pour engendrer des flux de rentrées supplémentaires et accroître la compétitivité de l’industrie à long terme.

Un aspect positif notable des exportations est l’augmentation continue de la valeur des exportations de plusieurs produits dans la catégorie « autres ». Bien qu’elle soit plus petite en valeur absolue, leur part du marché a augmenté : les « autres » produits forestiers représentent maintenant 29 % des exportations de produits forestiers alors qu’ils n’en représentaient que 13 % en 1995. Parmi ces produits, les rondins, la pâte semi-mécanique, la pâte pour transformation chimique, le papier d’emballage et le papier domestique pour l’habitat et les usages sanitaires sont de plus en plus importants.