Coupes sélectives

Le climat change…en tant que directeur d’usine, y-a-t-il lieu de s’inquiéter?

31 January 2013

Le climat change…en tant que directeur d’usine, y-a-t-il lieu de s’inquiéter? C’est l’une des questions auxquelles le Service canadien des forêts (SCF) tente de répondre dans le cadre de sa nouvelle initiative Changements forestiers (pour plus de détails, consulter Changements forestiers – Une initiative du SCF visant à améliorer la compétitivité du secteur forestier dans un contexte de changements climatiques. Forestry Chronicle. Vol. 88(3)). Ou, pour utiliser une formulation plus rigoureuse, nous entreprenons une évaluation intégrée des répercussions économiques du changement climatique sur l’industrie forestière et sa compétitivité.

De façon conceptuelle, le changement climatique pourrait avoir un effet sur la dynamique d’un peuplement forestier (la capacité de survie et de croissance des arbres d’un peuplement donné) et sur celle d’un paysage (comment les perturbations naturelles, les interventions humaines et la dynamique des peuplements contribuent à changer de manière cumulative la forêt). Dans le cadre du présent projet, nous examinons les régimes de perturbations causés par les insectes et les incendies selon différents scénarios futurs éventuels, vu qu’ils caractérisent déjà considérablement les forêts canadiennes. Il s’agit des événements les plus susceptibles de compromettre la disponibilité du bois d’œuvre à usage industriel à court et à moyen terme. Étant donné que les arbres croissent de façon relativement lente, ceux qui sont prêts à être récoltés prochainement sont déjà pratiquement « développés », et les changements de taux de croissance provoqués par les changements climatiques ne devraient normalement pas avoir d’incidence significative sur l’approvisionnement forestier à court et à moyen terme. À long terme toutefois, les changements dans la régénération forestière, le taux de croissance et le facteur mortalité s’ajouteront vraisemblablement aux régimes de perturbations pour transformer la forêt.

Un autre aspect de cet enjeu est le besoin d’établir un lien entre les changements physiques de la forêt et les coûts d’exploitation et de transformation aux niveaux de la forêt et de l’usine, et enfin les revenus des produits afin de brosser un portrait plus complet des répercussions du changement climatique sur le secteur forestier (voir la figure ci-dessous). Un changement dans l’approvisionnement forestier pourrait avoir des conséquences radicalement différentes sur l’économie forestière selon la structure de l’industrie. Par exemple, des fabricants seront en mesure de modifier leurs produits de même que leur procédé de fabrication en réponse aux changements dans la qualité de la fibre avec plus de facilité que d’autres, selon le matériel qu’ils possèdent. Toutefois, si les coûts de la fibre dépassent un certain seuil économique (p. ex., la fibre n’est pas facilement disponible localement), les fabricants seront éventuellement forcés à déménager leurs usines.

Chaîne de valeur de la fabrication des produits forestiers, de la forêt au marché

La présente figure est une représentation conceptuelle de l’évaluation intégrée du projet Changements forestiers, qui présente les sous-systèmes en cause dans la chaîne de valeur de la fabrication d’un produit forestier dans un contexte de changement climatique. Ces sous-systèmes sont notamment le climat, la gestion, la forêt et les usines. Les variables d’interface qui relient ces sous-systèmes sont indiquées entre parenthèses. Le climat et la gestion influent sur la dynamique forestière, qui à son tour détermine l’approvisionnement en bois. Soulignons qu’à ce stade-ci, les données d’interface sont notamment la quantité et la qualité de la fibre tirée de la forêt et acheminée aux sous-systèmes des usines. Toutes choses étant égales par ailleurs, la production et la valeur générées par la fabrication sont fonction de l’approvisionnement en bois.

[snippet]name=dlink&id=2515&text=Description détaillée [/snippet]

Le SCF cherche à intégrer des modèles d’approvisionnement en bois aux modèles de l’industrie pour mieux comprendre quelles seraient les répercussions économiques du changement climatique sur le secteur forestier à court, à moyen et à long terme, et évaluer les différentes mesures d’intervention aux fins d’adaptation qui pourraient s’avérer nécessaires. Ces interventions peuvent être « douces » (p. ex., changements à la chaîne de production actuelle) ou « dures » (p. ex., déménagement de l’usine). Si vous avez des suggestions, n’hésitez pas à communiquer avec nous.