Publications du Service canadien des forêts

A population dynamics model for the mountain pine beetle, Dendroctonus ponderosae Hopk. (Coleoptera : Scolytidae) 1999. Safranyik, L.; Barclay, H.J.; Thomson, A.J.; Riel, W.G. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Information Report BC-X-386. 35 p.

Année : 1999

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 5343

Langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFP - Victoria)

Résumé

Un modèle interactif de simulation de la dynamique des populations de dendroctones du pin argenté a été mis au point sous Windows-95. Le modèle simule l'évolution des insectes sur une surface de 1 ha couverte en exclusivité de pins de Murray. Il comprend quatre composantes principales : un module pour la simulation du peuplement forestier, des modules « biologiques » servant à simuler l'évolution de la population de dendroctones, des modules pour la simulation du contrôle des insectes et un module d'interface permettant d'entrer les données et de recueillir les résultats. Le module de simulation du peuplement forestier prédit le taux de croissance des pins de Murray et la productivité du peuplement en se basant sure des tables de rendements connues. Les modules de simulation de la population de dendroctones fonctionnent en faisant appel aux processus eux-mêmes et permettent de simuler la dynamique de l'infestation à l'intérieur des arbres et d'un arbre à l'autre, l'établissement du couvain, le développement et la survie de l'insecte en fonction des facteurs liés aux arbres, au site et au peuplement, de la tempéature et des ennemis naturels. Ces modules sont basés soit sur des données connues soit sur des donnés issues de l'expérience des auteurs dans le domaine de la biologie et du contrôle des dendroctones ainsi que de la simulation numérique. Le module de simulation du contrôle des insectes dimule l'action de certains traitements appliqués aux arbres, l'efficacité des pièges sexuels, l'effet du retrait des arbres infestés ou sains, et l'effet de l'espacement des arbres. Des scénarios théoriques de contrôle peuvent également être explorés en introduisant des facteurs de contrôle à des étapes spécifiques du développement du couvain. L'interface permet la manipulation des variables décrivant les arbres, le site et les insectes de manière à pouvoir évaluer l'effet de ces variables sur l'évolution de l'infestation grâce à la représentation graphique ou tabulaire des résultats. On n'a pas encore pu tester le modèle en comparant les simulations obtenues à des données réelles car ces dernières, très complexes, ne sont pas disponibles. Les simulations on néanmoins généré des descriptions précises — du point du vue qualitatif — de l'évolution des infestations en fonction des effets engendrés par les facteurs liés aux arbres et au site ainsi qu'aux interventions de contrôle.