Publications du Service canadien des forêts

Fire disturbance data improves the accuracy of remotely sensed estimates of aboveground biomass for boreal forests in eastern Canada. 2017. Irulappa Pillai Vijayakumar, D.B.; Raulier, F.; Bernier, P.; Gauthier, S.; Bergeron, Y.; Pothier, D. Rem. Sens. Appl. 8: 71-82.

Année : 2017

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 38848

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1016/j.rsase.2017.07.010

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Dans la forêt boréale de l’Amérique du Nord, le temps écoulé depuis le dernier feu est une variable utile pour expliquer les changements dans la succession forestière après feu et dans la biomasse aérienne. En plus, dans cette étude, les chercheurs ont trouvé que cette variable pouvait améliorer la précision des estimations de la biomasse aérienne détectée à partir des images satellites.

Ainsi, le temps écoulé depuis le dernier feu explique une partie des différences entre les estimations faites à partir des images satellitaires MODIS, GLAS ou ASAR et les estimations basées sur l'inventaire lorsqu'elles sont associées à des informations sur le type de sol.

Dernière mise à jour :