Publications du Service canadien des forêts

A financial analysis of the potential of dead trees from the boreal forest of eastern Canada to serve as feedstock for wood pellet exports. 2017. Barrette, J.; Thiffault, E.; Achim, A.; Junginger, M.; Pothier, D.; De Grandpré, L. Appl. Energ. 198: 410-125.

Année : 2017

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 38133

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1016/j.apenergy.2017.03.013

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Les résultats de cette étude démontrent que dans les conditions actuelles, pour une usine de sciage indépendante située dans l’est du Canada :

• la production exclusive de granules de bois à partir de bois morts résineux de forte dimension n’est pas rentable;

• la différence de bénéfices entre la production de sciage, de copeaux ou de granules est minime avec les petits arbres morts résineux ayant un diamètre à hauteur de poitrine inférieur à 15 cm;

• l’utilisation du bois mort résineux pour la production combinée de produits de sciage et de granules pour l’exportation vers le marché européen est presque aussi profitable qu’une production conventionnelle de sciage et de copeaux.

L’objectif de cette étude était de déterminer les conditions de profitabilité de la production de granules à partir de bois morts (bois rond ou résidus de coupe). Cette évaluation a été effectuée dans la perspective d’une usine de sciage n’étant pas affiliée à une usine de pâtes et papiers et souhaitant exporter ses granules vers l’Europe.

Dans le contexte actuel, le développement de l’utilisation d’arbres morts entiers pour la production de granules de bois semble peu probable sans l’aide financière des gouvernements. Toutefois, les critères de gouvernance environnementale établis par la communauté européenne sur les enjeux d’aménagement durable des forêts pourraient venir stimuler l’utilisation des arbres morts au Canada puisqu’ils sont considérés comme une source de biomasse écologique pour la production d’énergie.

Dernière mise à jour :