Publications du Service canadien des forêts

AshNet: facilitating the use of wood ash as a forest soil amendment in Canada. 2017. Hannam, K.D.; Venier, L.; Hope, E.; McKenney, D.W.: Allen, D.; Hazlett, P.W. Forestry Chronicle.

Année : 2017

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 37774

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé en langage clair et simple

La bioénergie peut être produite à partir de la biomasse forestière (p. ex., les branches et la cime des arbres provenant des arbres récoltés pour leur tige; le bois récupéré après les feux de friches ou les épidémies d’insectes). La demande croissante de bioénergie au Canada a soulevé des inquiétudes au sujet de la durabilité de l’enlèvement intensif de la biomasse forestière. Toutefois, on a accordé moins d’attention à la cendre générée par la biomasse forestière brûlée dans le but de produire de l’énergie. Au Canada, cette cendre est souvent enfouie; par contre, dans certains pays, la cendre de bois est appliquée sur le sol pour entretenir ou améliorer sa fertilité et la santé de la forêt. Il existe un intérêt grandissant pour l’utilisation de la cendre comme amendement du sol dans les forêts canadiennes, mais il est difficile de trouver de l’information pertinente et précise. AshNet est un réseau canadien (dont RNCan fait partie) de scientifiques, forestiers, responsables des politiques et représentants de l’industrie formé pour aborder les possibilités et les défis liés à l’utilisation de la cendre de bois comme amendement du sol au Canada. Ce document vise à sensibiliser les forestiers et les experts forestiers canadiens au travail d’AshNet et à faciliter l’échange d’information. Jusqu’à aujourd’hui, les collaborateurs d’AshNet ont produit un guide servant à naviguer le processus d’approbation réglementaire, ainsi qu’une analyse techno-économique des coûts associés à l’enfouissement de la cendre de bois par rapport à son utilisation comme amendement du sol forestier. Les méthodes pratiques pour optimiser la qualité de la cendre et l’appliquer sur les sites boisés font présentement l’objet d’une enquête. À l’heure actuelle, les applications de la cendre de bois sont examinées comme étant un outil servant à imiter les effets des feux de friches sur la chimie du sol. Les résultats des essais établis par les collaborateurs d’AshNet partout au Canada seront partagés afin d’aider à élaborer et à améliorer les pratiques et les politiques de gestion forestière concernant les applications au sol de la cendre de bois.

Dernière mise à jour :