Publications du Service canadien des forêts

A synthesis of radial growth patterns preceding tree mortality. 2016. Cailleret, M.; Jansen, S.; Robert, E.M.R.; Desoto, L.; Aakala, T.; Antos, J.A.; Beikircher, B.; Bigler, C.; Bugmann, H.; Caccianiga, M.; Čada, V.; Camarero, J.J.; Cherubini, P.; Cochard, H.; Coyea, M.R.; Čufar, K.; Das, A.J.; Davi, H.; Delzon, S.; Dorman, M.; Gea-Izquierdo, G.; Gillner, S.; Haavik, L.J.; Hartmann, H.; Hereş, A.-M.; Hultine, K.R.; Janda, P.; Kane, J.M.; Kharuk, V.I.; Kitzberger, T.; Klein, T.; Kramer, K.; Lens, F.; Levanic, T.; Linares Calderon, J.C.; Lloret, F.; Lobo-Do-Vale, R.; Lombardi, F.; López Rodríguez, R.; Mäkinen, H.; Mayr, S.; Mészáros, I.; Metsaranta, J.M.; Minunno, F.; Oberhuber, W.; Papadopoulos, A.; Peltoniemi, M.; Petritan, A.M.; Rohner, B.; Sangüesa-Barreda, G.; Sarris, D.; Smith, J.M.; Stan, A.B.; Sterck, F.; Stojanović, D.B.; Suarez, M.L.; Svoboda, M.; Tognetti, R.; Torres-Ruiz, J.M.; Trotsiuk, V.; Villalba, R.; Vodde, F.; Westwood, A.R.; Wyckoff, P.H.; Zafirov, N.; Martínez-Vilalta, J. Global Change Biology 23(4):1675-1690.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 37526

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1111/gcb.13535

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Les forêts sont modifiées lorsque les arbres meurent, mais nous ne pouvons pas prévoir quels arbres mourront ni la cause. Dans cette étude, nous avons examiné plus de 4 000 arbres vivants et quelque 3 000 arbres morts et comparé le mode de croissance de tous ces arbres. Nous avons mesuré la largeur des anneaux de croissance annuels des arbres vivants et des arbres morts; nous avons pris ces mesures à 190 sites différents dans le monde où les arbres vivants et les arbres morts ont grandi ensemble. Habituellement, la croissance d’un arbre ralentit juste avant de mourir, cela se voit parce que ses anneaux annuels sont plus étroits. Les arbres croissent plus lentement pendant une période de 1 à 200 ans, selon le type d’arbre (à feuilles ou à aiguilles) et le degré de tolérance aux conditions de croissance comme le très peu de lumière ou d’eau. Cela dépend aussi s’ils ont été attaqués ou non par des insectes au cours de leur vie. Le taux de croissance avant la mort des arbres varie considérablement, mais les arbres croissent habituellement, à tout le moins, un peu plus lentement avant de mourir. Cela ne semble pas avoir d’importance qu’un arbre mort ait grandit plus lentement ou plus rapidement que les autres arbres qui l’entouraient quand il était jeune. Après une sécheresse, les arbres meurent parce que les « tuyaux » qui transportent l’eau (appelés xylèmes) à l’intérieur de leur tronc éclatent quand il est sec et les arbres meurent soudainement ou parce que les petits trous dans leurs feuilles (appelés stomates) qui restent fermés trop longtemps empêchent les arbres de produire suffisamment leur propre nourriture (appelée photosynthèse) et ils meurent lentement de faim. Ces deux types de morts peuvent arriver. Nos analyses montrent que les changements dans la croissance avant la mort peuvent fournir des informations utiles sur les processus sous-jacents à la mortalité des arbres.

Dernière mise à jour :