Publications du Service canadien des forêts

Effect of harvest gap formation and thinning on soil nitrogen cycling at the boreal-temperate interface. 2017. Coulombe, D.; Sirois, L.; Paré, D. Can. J. For. Res. 47: 308-318.

Année : 2017

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 37518

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1139/cjfr-2016-0301

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

Dans les forêts mixtes, différents types d’éclaircie commerciale qui créent des ouvertures du couvert de différentes dimensions sont testés comme solutions de rechange à la coupe à blanc pour former des peuplements forestiers ayant une structure irrégulière qui imiterait celle des forêts préindustrielles. Notre objectif principal était d’étudier la dynamique de l’azote (N) du sol en réaction à deux traitements de coupe partielle appliqués seuls ou combinés : une éclaircie commerciale créant des ouvertures du couvert de taille équivalente à l’espace occupé par un arbre et une récolte de groupes d’arbres formant des ouvertures de 0,05 ha. Dans un peuplement de sapin baumier (Abies balsamea (L.) Mill.) âgé de 30 ans, nous avons comparé les deux traitements, appliqués seuls ou combinés, et des témoins non récoltés à l’aide de placettes répétées de 0,75 ha. Les changements les plus évidents à la suite des traitements ont été observés dans les ouvertures du couvert, peu importe le type d’éclaircie commerciale qui n’a influencé aucun des paramètres évalués. Dans les ouvertures du couvert, nous avons observé des augmentations du taux de minéralisation de N, de la concentration en N minéral et de la proportion de N minéral (N-NO3− et N-NH4+) par rapport à N organique dissout. Nos résultats indiquent que ces changements sont causés par une augmentation de la température et de la teneur en eau du sol. Dans ces forêts, la taille de l’intervention correspondant au seuil de réaction du recyclage de N se situerait donc entre la récolte d’un à quelques arbres (une à trois tiges, 6 à 12 m2) et une ouverture de 500 m2. D’autres études menées dans d’autres types de climat et de forêt ont montré que ce seuil pourrait être d’une taille équivalente ou plus petite. Ces résultats contribueront à optimiser nos stratégies d’aménagement en ce qui concerne les coupes partielles ou les coupes à blanc de petite taille.

Résumé en langage clair et simple

L'objectif de cette étude était de comparer l’influence de deux types d’intervention dans des sapinières de 30 ans sur la dynamique de l'azote du sol. Ces interventions sylvicoles étaient une coupe partielle de 35 % des arbres et la création d’une trouée de 500 m2.

Les changements dans la dynamique de l’azote du sol par rapport à celle des forêts non coupées n’étaient perceptibles que dans les trouées alors que la coupe partielle n'a pas influencé de façon significative cette dynamique. La modification de la dynamique de l’azote affecte notamment la qualité de l’eau et conditionne la composition des plantes. L’étude permet de déterminer à partir de quelle taille les ouvertures du peuplement en coupe partielle amèneraient un changement dans la dynamique de l’azote. Dans les trouées, ces changements semblent attribuables à l'augmentation de la température et de la teneur en eau du sol.

Dernière mise à jour :