Publications du Service canadien des forêts

Evaluation of simulated estimates of forest ecosystem carbon stocks using ground plot data from Canada's National Forest Inventory. 2013. Shaw, C.H.; Hilger, A.B.; Metseranta, J.; Kurz, W.A.; Russo, G.; Eichel, F.; Stinson, G.; Smyth, C.; Filiatrault, M. Ecological Modelling 272:323-347.

Année : 2013

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 35389

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1016/j.ecolmodel.2013.10.005

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Nous avons comparé les quantités de carbone mesurées dans des parcelles de forêt, au Canada, aux quantités de carbone obtenues pour chacune de ces parcelles au moyen d’un modèle informatique. Nous voulions ainsi évaluer dans quelle mesure les quantités de carbone calculées par le modèle se rapprochaient des quantités de carbone réelles mesurées dans les parcelles. Ces résultats nous aident à mesurer le degré d’exactitude des données sur le carbone des forêts du Canada obtenues au moyen du modèle. En outre, les résultats nous permettent d’améliorer le modèle pour différents types de forêts ou éléments de la forêt (arbres, bois mort et sol). Les quantités moyennes de carbone calculées par le modèle se rapprochaient des quantités moyennes mesurées. Certaines équations du modèle doivent être améliorées, notamment celles associées au carbone du sol dans les forêts où le sol est humide ou gelé pendant de longues périodes, car le modèle doit tenir compte de la mousse, et celles associées carbone qui se trouve dans le bois mort reposant sur le sol. Nous présentons ici l’une des premières comparaisons effectuées pour une grande superficie de forêt, ce qui est important pour aider le Canada et les autres pays utilisant le même modèle pour calculer avec plus de précision les quantités de carbone forestier et leurs variations. Au Canada, les variations des quantités de carbone sont utilisées pour le calcul du bilan des gaz à effet de serre dans les forêts aménagées.

Dernière mise à jour :