Publications du Service canadien des forêts

Guide pour la sylviculture du thuya occidental. 2012. Boulfroy, E.; Forget, E.; Hofmeyer, P.V.; Kenefic, L.S.; Larouche, C.; Lessard, G.; Lussier, J.-M.; Pinto, F.; Ruel, J.-C.; Weiskittel, A. Ressources naturelles Canada, Service canadien des forêts, Centre canadien sur la fibre de bois. Rapp. inf. FI-X-008.

(THE ENGLISH VERSION OF THE GUIDE IS PUBLIC AND AVAILABLE AT: www.nrs.fs.fed.us/pubs/gtr/gtr_nrs98.pdf)

Année : 2012

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 34189

Langue : Français

Séries : Rapport d'information (CCFB - SCF)

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

Le thuya occidental (Thuja occidentalis L.) est une espèce d’arbre importante dans le nord-est des États-Unis et dans la partie mitoyenne du Canada. Il se présente à la fois en peuplements purs et en peuplements mixtes de feuillus ou de résineux au sein desquels il constitue une essence mineure. Les praticiens disposent pourtant de peu d’information, voire souvent d’informations contradictoires, sur l’écologie et la sylviculture du thuya. À l’initiative de Maibec et prenant acte de ce besoin, un groupe de chercheurs universitaires et gouvernementaux des États-Unis et du Canada se sont lancés dans des recherches collaboratives qui se sont étalées sur plus d’une décennie. Ce guide inclut plusieurs des résultats de recherche issus de cette initiative. Il comprend un aperçu des valeurs marchandes et non marchandes du thuya ainsi que de son autécologie et de celle de ses essences compagnes, une estimation des volumes en thuya dans le nord-est des États-Unis, au Québec et en Ontario, ainsi que des lignes directrices sylvicoles s’appuyant sur la littérature scientifique déjà publiée sur ce sujet et sur de nouvelles études portant sur les rapports entre la régénération, la croissance, la mortalité, les caractéristiques de la station et les réactions aux traitements. Le thuya présentant généralement une croissance lente et un recrutement faible, voire nul, sur la plupart des placettes d’inventaire de son aire de distribution, il semble justifié d’établir des prescriptions sylvicoles le ciblant explicitement. Nous recommandons notamment dans ce guide la conservation et le dégagement du thuya dans les peuplements aménagés ainsi que l’établissement et la protection de la régénération préétablie de thuya et d’arbres résiduels durant la récolte. En ce qui concerne la régénération des peuplements comprenant une composante de thuyas, nous suggérons des coupes partielles utilisant, par exemple, les méthodes de « coupe de jardinage » ou de « coupe progressive irrégulière ». Toutefois, il conviendra dans ce contexte de prendre en considération le broutage par le cerf de Virginie (Odocoileus virginianus Zimmermann) qui peut avoir une influence sur les résultats du traitement. Une fois établi, le thuya réagit bien au dégagement et profitera du contrôle des espèces concurrentes et des traitements d’éclaircie. Dans le cas des peuplements mixtes où ce sont des essences plus dominantes que les thuyas qui déterminent les prescriptions sylvicoles à l’échelle du peuplement, il est essentiel, en vue de conserver les thuyas, de faire preuve de souplesse quant aux traitements appliqués. Nous proposons dans ce cadre une démarche par « micropeuplement » où des îlots de thuyas sont repérés et aménagés de manière spécifique.

Dernière mise à jour :