Publications du Service canadien des forêts

Factors affecting northern white-cedar (Thuja occidentalis) seedling establishment and early growth in mixedwood stands. 2011. Larouche, C.; Ruel, J.-C.; Lussier, J.-M. Can. J. For. Res. 41:568-582.

Année : 2011

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 32312

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

La régénération du thuya occidental (Thuja occidentalis L.) est souvent déficiente sur les stations mésiques exploitées où il se retrouve en mélange avec d’autres espèces, même si la pression de broutement est faible. Trois bétulaies jaunes (Betula alleghaniensis Britt.) résineuses inéquiennes ont donc été sélectionnées dans la partie nord de l’aire de distribution du cerf de Virginie (Odocoileus virginianus (Zimmerman, 1780)) (Québec, Canada), afin d’étudier l’efficacité d’une coupe de jardinage par pied d’arbre (25% de la surface terrière récoltée), d’une coupe de jardinage par trouées (trouées de 625 m2) et d’une coupe progressive d’ensemencement (50% de la surface terrière récoltée) pour la régénération du thuya. Trois ans après la récolte, la meilleure combinaison de conditions pour la régénération du thuya est la coupe de jardinage par pied d’arbre avec un ensemencement artificiel sur un sol minéral exposé (68,8% des parcelles ont au moins un semis de thuya). Quant à la croissance et la production de biomasse des semis plantés de thuya mesurant 40 cm initialement, elles sont proportionnelles à la disponibilité de la lumière, c.-à-d. la meilleure après la coupe de jardinage par trouées (accroissement moyen en hauteur = 14,8 cm/an, accroissement moyen en diamètre au collet = 3,0 mm/an). Le broutement a un impact variable selon les régions, dépendamment de la densité des populations d’herbivores. Le cerf était absent du territoire d’étude, tandis que le lièvre d’Amérique (Lepus americanus Erxleben, 1777) n’a pas eu un effet systématique sur l’établissement et la survie des semis. Il a seulement limité la croissance en hauteur des plants durant la première année suivant la plantation.