Publications du Service canadien des forêts

Vulnérabilité des arbres du Canada aux changements climatiques et propositions de mesures visant leur adatation : un aperçu destiné aux décideurs et aux intervenants du monde forestier. 2009. Johnston, M.H.; Campagna, M.; Gray, P.A.; Kope, H.H.; Loo, J.A.; Ogden, A.E.; O’Neill, G.A.; Price, D.T.; Williamson, T.B. Conseil canadien des ministres des forêts, Ottawa (Ontario). 52 p.

Année : 2009

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 30277

Langue : Français

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Résumé

Au cours des prochaines décennies, les conditions climatiques régnant dans les forêts du Canada se déplaceront vers le nord à un rythme qui dépassera probablement la capacité de migration des essences individuelles. La plupart des essences peuvent migrer naturellement de quelques centaines de mètres par année grâce à la dissémination de leurs graines, mais les conditions climatiques propices à la croissance de chacune d’elles peuvent se déplacer chaque année de plusieurs milliers de mètres vers le nord. Les forêts canadiennes abritent au-delà d’une centaine d’essences d’arbres, dont 93 sont d’intérêt commercial. Les essences forestières du Canada sont vulnérables aux changements climatiques en raison de la sensibilité des arbres au climat, et il est désormais hors de doute que des changements climatiques importants se poursuivront au cours du prochain siècle. En fait, les effets des changements climatiques sur les essences forestières se font déjà sentir. Ainsi, la sécheresse a provoqué une mortalité considérable chez le peuplier faux-tremble dans le sud de la forêt boréale de l’Alberta et de la Saskatchewan, et des hivers plus chauds ont favorisé une épidémie du dendroctone du pin ponderosa qui va détruire vraisemblablement plus des trois-quarts des bois de pin de la Colombie-Britannique d’ici 2015. Même s’il faut s’attendre à ce que les changements climatiques aient un effet global net négatif sur les essences forestières d’intérêt commercial du Canada, ils peuvent aussi stimuler la croissance des arbres dans certaines régions. Des modifications des politiques et des pratiques d’aménagement forestier sont des mesures d’adaptation susceptibles de réduire la vulnérabilité des essences aux changements climatiques. Toutefois, avant que le processus d’adaptation ne puisse débuter, il convient de comprendre comment et où se manifeste cette vulnérabilité et déterminer les options d’adaptation viables.

Le présent rapport a pour objet de fournir une évaluation nationale systématique : de la vulnérabilité des essences aux changements climatiques; des répercussions sur l’aménagement et des options; des lacunes dans nos connaissances sur la vulnérabilité des essences et sur leur adaptation.

Également disponible sous le titre :
Vulnerability of Canada's tree species to climate change and management options for adaptation: an overview for policy makers and practitioners (Anglais)