Publications du Service canadien des forêts

Efficacy of Piper nigrum (Piperaceae) extract for control of insect defoliators of forest and ornamental trees. 2007. Scott, I.; Helson, B.V.; Strunz, G.M.; Finlay, H.; Sanchez-Vindas, P.; Lyons, D.B.; Poveda, L.; Philogène, B.J.R.; Arnason, J.T. Canadian Entomologist 139: 513 - 522.

Année : 2007

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 28828

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Nous avons évalué la toxicité aiguë d'extraits d'une plante de la famille des Piperaceae et d'analogues synthétiques apparentés chez quatre espèces communes d'insectes ravageurs des forêts canadiennes. Nous avons déterminé la toxicité aiguë d'extraits du poivrier noir, Piper nigrum L., après 1, 24 et 72 h d'après le pourcentage de mortalité des larves. Les valeurs estimées de LC50 après 24 h pour les extraits de P. nigrum sont par ordre de sensibilité décroissante, 0,012 % chez le diprion importé du pin, Diprion similis (Hartig) (Hymenoptera : Diprionidae), 0,053 % chez la livrée des forêts, Malacosoma disstria Hubner (Lepidoptera : Lasiocampidae), 0,282 % chez la spongieuse, Lymantria dispar (L.) (Lepidoptera : Lymantriidae) et 0,998 % chez la tordeuse des bourgeons de l'épinette, Choristoneura fumiferana (Clemens) (Lepidoptera : Tortricidae). Il n'y a pas d'augmentation significative de la mortalité après 72 h. En moins d'une heure après le traitement, 70 % des larves de L. dispar se sont laissées choir ou ont quitté les branches après l'application d'un extrait de 0,2 % de P. nigrum, ce qui indique que ces composés ont un effet répulsif. Soixante-douze h après le traitement, le pipercide et le nor-pipercide sont plus toxiques pour les larves de L. dispar et de M. disstria que la pipéroléine A et un amide de P. sarmentosum Roxb. lors d'administrations orales ou topiques de ces composés. Les effets toxiques des piperamides sont plus prononcés lors d'ingestion par la bouche. Il se produit une mortalité de 90 % chez les larves de L. dispar après une dose orale de 5 µg de pipercide dans la ration alimentaire; par comparaison, la mortalité est de 40 % lors d'une administration topique de l'ordre de 5 µg de pipercide/insecte. Compte tenu de l'efficacité démontrée et du risque potentiel réduit des extraits entiers de Piper, ceux-ci pourraient s'avérer utiles pour la lutte contre les mouches-à-scie et les chenilles-à-tente pour des administrations à petite échelle.

Dernière mise à jour :