Publications du Service canadien des forêts

Mapping wildfire susceptibility with the BURN-P3 simulation model. 2005. Parisien, M.-A.; Kafka, V.; Hirsch, K.G.; Todd, J.B.; Lavoie, S.G.; Maczek, P.D. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Northern Forestry Centre, Edmonton, Alberta. Information Report NOR-X-405. 36 p.

Année : 2005

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 25627

Langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFN - Edmonton)

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Résumé

Afin d’optimiser la planification stratégique, la gestion des ressources dans les écosystèmes dominés par le feu requiert une compréhension des probabilités d’allumage et de propagation des feux à différents endroits sur le territoire. Nous décrivons dans le présent rapport une méthode d’évaluation de la susceptibilité aux incendies de forêt, ou la probabilité de brûlage (PB), dans des paysages susceptibles aux feux, comme la forêt boréale de l’Amérique du Nord. BURN-P3 (probabilité, prédiction et planification) est un modèle de simulation à l’échelle du paysage qui produit des cartes de PB. Le modèle réunit, d’une part, des données déterministes de la propagation des feux basées sur la Méthode canadienne de prévision du comportement des incendies de forêt, ainsi que des données spatiales sur les combustibles forestiers et la topographie et, d’autre part, des incidences probabilistes d’allumages et de propagation des feux établies d’après des données historiques sur les conditions météorologiques et les feux. Les éléments du modèle incluent l’emplacement et la fréquence des allumages, le taux d’échappée des feux à l’attaque initiale, le nombre de jours pendant lesquels chaque feu se propage, les conditions météorologiques quotidiennes lorsque chacun de ces feux s’est propagé et les données déterministes de la propagation des feux. Pour un paysage donné, la PB est simulée pour une seule année, ou itération, reposant sur 500 à 1 000 simulations de Monte Carlo. Nous avons appliqué le modèle BURN-P3 à un secteur de la forêt boréale mixte de 15 ´ 106 ha du centre de la Saskatchewan. Les valeurs de PB variaient fortement à l’intérieur de la zone d’étude. Les secteurs montrant une PB élevée étaient faciles à localiser (distribution regroupée), principalement à cause de la composition et de la présence continue des combustibles forestiers inflammables. Ces résultats mettent en évidence l’importance des éléments du paysage, comme les lacs et les brûlis récents, quant à la susceptibilité aux incendies de forêt des différents secteurs, et suggèrent que les évaluations reposant uniquement sur les caractéristiques des peuplements peuvent être inadéquates.

Dernière mise à jour :