Publications du Service canadien des forêts

Forest Health in Canada. Atlantic Maritime Ecozone 2003. (L’État de santé des forêts au Canada. Écozone de l’Atlantique maritime 2003). 2004. Hurley, J.E.; Loo, J.A.; DesRochers, P.; Hirvonen, H.E. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Headquarters, Science Branch, Ottawa. 21 p. (includes: Terrestrial Ecozones of Canada Map).

Année : 2004

Disponible dans la : Région de la capitale nationale

Numéro de catalogue : 24906

Langue : Anglais / Français

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

Points saillants

• Les espèces exotiques envahissantes d'insectes et de maladies constituent une menace croissante pour la santé et la viabilité économique des écosystèmes forestiers dans cette écozone. • Le longicorne brun de l'épinette, une espèce exotique envahissante découverte à Halifax en 1999, présente une menace pour l'intégrité écologique des écosystèmes forestiers à épinette ainsi que pour le commerce. • Le noyer cendré subit les assauts d'une nouvelle maladie au potentiel dévastateur, et fait présentement l'objet d'une évaluation du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada pour déterminer s'il y a lieu de le classer parmi les espèces en péril. • Le grand hylésine des pins, espèce en provenance d'Asie introduite récemment en Amérique du Nord, a été retrouvé au Québec où il peut causer des dommages à tous les pins indigènes, ce qui pourrait entraîner des restrictions commerciales. • La maladie corticale du hêtre, un complexe insecte/ maladie introduit il y a 100 ans, entraîne la mort des arbres matures dans le Nord du Nouveau-Brunswick. • La maladie hollandaise de l'orme et la rouille vésiculeuse du pin blanc sont des organismes nuisibles bien établis dont l'action néfaste pour la santé de l'orme d'Amérique et le pin blanc ne se démentit pas. • Les pratiques d'utilisation des terres des trois derniers siècles, y compris l'exploitation forestière, ont changé la composition des forêts. L'occurrence de certaines espèces arborescentes comme le chêne rouge au Québec et le chêne à gros fruits et le thuya occidental dans les Provinces maritimes, a ainsi connu une baisse radicale, tandis que d'autres, comme le sapin baumier, l'érable rouge et le peuplier faux-tremble, ont plutôt accru leur présence dans certaines parties de l'écozone. • Il existe un lien causal direct entre la détérioration de la qualité de l'air (hausse des concentrations d'ozone et de la charge acide) et l'accroissement du dépérissement du bouleau à feuilles cordées, particulièrement le long de la baie de Fundy. • Selon les prévisions, les changements climatiques feront augmenter les événements climatiques extrêmes, qui affecteront les forêts en provoquant notamment : • une augmentation des chablis • un accroissement des tempêtes de verglas • des dommages d'hiver provoqués par les dégels prolongés qui affaiblissent les arbres • une stimulation de la survie et de l'établissement de certains organismes exotiques envahissants en provenance du Sud.

Dernière mise à jour :