Publications du Service canadien des forêts

Forest Health in Canada. Montane Cordillera Ecozone 2003. (L’État de santé des forêts au Canada. Écozone de la cordillère montagnarde 2003). 2004. Allen, E.A.; Garbutt, R.W.; Hirvonen, H.E.; Pinnell, H. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Headquarters, Science Branch, Ottawa. Forest Health in Canada. 17 p. (includes: Terrestrial Ecozones of Canada Map).

Année : 2004

Disponible dans la : Région de la capitale nationale

Numéro de catalogue : 24905

Langue : Anglais / Français

Résumé

Points saillants

• En 2003, l'infestation du dendroctone du pin ponderosa s'étendait sur plus de quatre millions d'hectares en Colombie-Britannique. Presque toute cette superficie se trouvait dans les forêts de pin de l'écozone de la Cordillère montagnarde. • D'autres insectes et maladies indigènes susceptibles d'entraîner des dommages économiquement impor tants ont également vu leurs effectifs augmenter; les organismes provinciaux de foresterie surveillent ces insectes et maladies par des relevés annuels, et les combattent par des programmes de lutte locaux. • Depuis toujours, le feu est le principal agent écolo gique assurant le renouvellement d'une bonne partie des forêts de la cordillère montagnarde. La suppression des incendies, intervention nécessaire pour pro téger les ressources forestières, la population et les biens, a entraîné des changements écologiques, notamment : • une augmentation spectaculaire du douglas bleu (variété de l'Intérieur) au sein de la forêt; • le remplacement graduel de certaines forêts de pin tordu latifolié, qui comptent sur le feu pour leur régénération, par l'épinette d'Engelmann et l'épinette blanche ou le sapin subalpin; et • une détérioration de la santé des écosystèmes à pin ponderosa dont la pérennité exige des incendies fréquents. • Le risque de grands incendies dévastateurs est élevé en raison de l'augmentation de la densité forestière et des charges de combustible. Par exemple, le com bustible s'accumule depuis environ 60 ans dans les forêts de douglas du Sud de la Colombie-Britannique. • Les insectes et maladies exotiques envahissants constituent une menace croissante pour la biodiversité des forêts de la cordillère montagnarde. Les espèces exotiques établies continuent de provoquer de la mortalité chez les espèces arborescentes indigènes. La rouille vésiculeuse du pin blanc, par exemple, dévaste le pin argenté, le pin à blanche écorce et le pin flexible. Les espèces exotiques envahissantes des écozones environnantes posent un risque constant parce qu'aucune restriction n'est imposée aux déplacements intérieurs des bois et produits forestiers. • La pollution de l'air ne cause à peu près pas de dommage aux forêts dans cette écozone.