Publications du Service canadien des forêts

Role of vegetation and weather on fire behavior in the Canadian mixedwood boreal forest using two fire behavior prediction systems. 2001. Hély, C.; Flannigan, M.D.; Bergeron, Y.; McRae, D.J. Canadian Journal of Forest Research 31(3): 430-441.

Année : 2001

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 19058

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Résumé

Des simulations de feux printaniers et estivaux ont été réalisées à l'aide du Système canadien de prédiction du comportement des feux de forêts (FBP) et du système américain BEHAVE pour étudier le rôle de la végétation et des conditions météorologiques dans le comportement des feux en forêt boréale mixte. Les peuplements autour du lac Duparquet (Québec, Canada) ont été caractérisés comme feuillus, mixtes-feuillus, mixtes-conifères ou conifères selon le pourcentage de surface terrière coniférienne. La quantité des différents types de combustibles (litière, humus, débris ligneux, herbacées, et arbustes), et les conditions climatiques locales (trois niveaux de risque de feu) ont été entrées dans les modèles. Les variables prédites du comportement du feu sont la vitesse de propagation du front de flamme (ROS), l'intensité du front de flamme (HFI), et la surface brûlée. Les résultats de l'analyse statistique (ANOVA) montrent que les deux facteurs ne sont pas toujours significatifs et que qualitativement les systèmes attribuent différemment la variance expliquée par les deux facteurs: les conditions météorologiques sont le principal facteur intervenant dans le comportement du feu pour le FBP alors que la végétation occupe la première place avec BEHAVE. Cependant, trois feux prescrits réalisés en Ontario ont révélé que le système BEHAVE est inadéquat pour la région de la forêt boréale mixte alors que le FBP propose des prédictions quantitatives proches des valeurs réelles obtenues. Un indice forêt météo (IFM) extrême crée effectivement des feux très étendus et intenses, cependant des différences de comportement du feu selon les types de peuplements existent quel que soit l'IFM. L'impact des changements climatiques, de la composition de la végétationet de la saison sur le comportement du feu et sur la mosaïque forestière est discuté.

Dernière mise à jour :