Publications du Service canadien des forêts

Forest insect- and disease-caused depletions to forests of west-central Canada: 1982-87. 1994. Brandt, J.P.; Amirault, P. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Northwest Region, Northern Forestry Centre, Edmonton, Alberta. Information Report NOR-X-333.

Année : 1994

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 11632

Langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFN - Edmonton)

Résumé

Les insectes et les maladies causent des dommages énormes aux ressources forestières de l'Alberta, de la Saskatchewan, du Manitoba et des Territoires du Nord-Ouest. Les pertes ont été estimées à 3 765 000 m3 par année pour la période de 1982 à 1987. Des formules ont été établies pour le calcul des pertes attribuables aux principaux ravageurs forestiers des provinces des Prairies; elles ont été utilisées pour estimer ces pertes. La tordeuse des bourgeons de l'épinette (Choristoneura fumiferana [Clem.]), la tordeuse du pin gris (C. pinus pinus Free.), la livrée des forêts (Malacosoma disstria Hbn.), le dendroctone du pin ponderosa (Dendroctonus ponderosae Hopk.), le dendroctone de l'épinette (Dendroctonus rufipennis [Kby.]) et la carie du bois ont causé des pertes importantes. La maladie hollandaise de l'orme, par contre, a eu un impact négligeable dans les forêts commerciales. Par ailleurs, les pertes dues au faux-gui, aux ravageurs des jeunes plantations et aux maladies fongiques, comme les rouilles de la tige, les rouges et les chancres chez les conifères et les chancres chez les feuillus, n'ont pas été estimées. De façon plus précise, les défoliations par la tordeuse des bourgeons de l'épinette et la tordeuse du pin gris ont causé des pertes annuelles en volume estimées à 1 900 et 80 600 m3 respectivement pour la réduction de la croissance et à 9 900 et 425 700 m3 pour la mortalité. Dans le cas de la livrée des forêts, le volume perdu annuellement serait de 1 801 400 m3 au niveau de la croissance seulement; cet insecte n'aurait pas causé de mortalité. Pour ce qui concerne le dendroctone du pin ponderosa et le dendroctone de l'épinette, les pertes en volume leur étant attribuables ont été estimées à 64 400 et 7 900 m3/an respectivement. Enfin, pour les caries du bois, le volume perdu serait de 1 373 200 m3/an.