Publications du Service canadien des forêts

Bioconversion of beetle killed lodgepole pine to bioethanol. 2009. Saddler, J. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Mountain Pine Beetle Working Paper 2009-24. 33 p.

Année : 2009

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 31193

Langue : Anglais

Séries : Mountain Pine Beetle Working Paper (CFP - Victoria) *

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

L'utilisation de l'éthanol produit à partir de la biomasse a le potentiel de remplacer l'utilisation de combustibles fossiles, de réduire les émissions de CO2 et de contribuer à réduire les nombreux effets du réchauffement planétaire, tels que l'actuelle infestation de dendroctone du pin ponderosa (DPP) en Colombie-Britannique (C.-B.), au Canada. Cette infestation est en train d'augmenter le nombre de pins tordus latifoliés morts ou ravagés, qui ont une valeur commerciale limitée dans le temps. Dans la présente étude, nous nous sommes concentrés sur l'évaluation de la faisabilité, sur le plan technique, de la production d'éthanol à partir de pins tordus latifoliés dévastés par le dendroctone. Nous avons utilisé un prétraitement à la vapeur catalysée par le SO2 ou à l'éthanol, suivi d'une hydrolyse enzymatique, puis de la fermentation des sucres obtenus en éthanol. Les prétraitements à la vapeur et à l'éthanol ont produit des substrats à partir des pins tordus latifoliés dévastés par le dendroctone et des pins sains; ceux-ci ont pu être hydrolysés par des cellulases plus facilement que les substrats produits par le passé à partir de bois de Douglas taxifolié. La réceptivité des substrats produits par les processus de prétraitement à la vapeur et à l'éthanol à l'égard de l'hydrolyse enzymatique subséquente variait en fonction du type de prétraitement et des conditions employés. Par la suite, on a cherché des méthodes pour caractériser les substrats avant l'hydrolyse, afin d'en savoir plus sur les paramètres du processus qui peuvent provoquer une augmentation de la production de l'hydrolyse. Le savoir-faire et le matériel disponible à l'Université de la Colombie-Britannique, comme l'unité d'élaboration de procédés, ont été utilisés pour tester si les pins tordus détruits par le dendroctone pouvaient servir de matières premières de bioconversion. Bien que des recherches plus approfondies soient nécessaires pour surmonter les difficultés liées aux différents procédés de bioconversion des pins tordus détruits par le dendroctone, l'étude indique que cette ressource pourrait fournir une source importante de biomasse pour la bioconversion en éthanol.

Dernière mise à jour :