Publications du Service canadien des forêts

Feasibility of composing green mountain pine beetle veneers. 2009. Dai, C.; He, G.; Xu, H. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Mountain Pine Beetle Working Paper 2009-09. 18 p.

Année : 2009

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 30977

Langue : Anglais

Séries : Mountain Pine Beetle Working Paper (CFP - Victoria) *

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

Lorsque des grumes attaquées par le dendroctone du pin ponderosa (DPP) sont utilisées pour fabriquer du contreplaqué et du bois en placage stratifié (LVL), la récupération du bois de placage peut baisser de 30 %. L’assemblage de bois de placage est une manière efficace et rentable d’améliorer la récupération du bois de placage, et l’humidité relativement faible du bois de placage attaqué par le DPP rend l’assemblage du bois au stade vert réalisable et avantageux. Le présent projet étudiait la viabilité de l’assemblage de bois de placage obtenu de billes attaquées par le DPP au stade vert, réalisé au moyen de trois méthodes de collage : collage par ruban adhésif, par cordons de colle et par collage des fibres. Selon l’analyse de l’adhésif au moyen du système d’évaluation automatisé de la liaison, un adhésif combiné polyuréthanne/polymère en émulsion (PU-ISO) donnait la résistance d’adhésion la plus élevée, la vitesse de polymérisation la plus rapide et la tolérance à l’humidité la plus haute. Un adhésif polyuréthanne simple (PU-PL) a montré une tolérance à l’humidité relativement élevée, mais avec une résistance d’adhésion et vitesse de polymérisation plus faibles que l’adhésif PU-ISO. L’assemblage de bois de placage au stade vert au moyen de ruban adhésif PU-PL a fonctionné avec du bois de placage ayant une humidité allant jusqu’à 60 %. L’assemblage de bois de placage par cordons de colle PU-ISO a également réussi avec une humidité allant jusqu’à 60 % et un temps de presse plus court. L’assemblage de bois de placage par collage des fibres a fonctionné avec une humidité allant jusqu’à 40 %. Un rétrécissement des assemblages a été constaté après le séchage. L’écart pouvait atteindre 2 mm pour les assemblages collés par ruban adhésif et par cordons, et était supérieur à 2 mm en cas de collage des fibres. Un tel écart peut nuire à la qualité du placage assemblé. En général, l’assemblage de bois de placage au stade vert par collage a été un succès lorsque les conditions étaient appropriées. Une analyse économique a montré que l’assemblage de bois de placage au stade vert pouvait améliorer de 20 % la récupération du bois de placage attaqué par le DPP, augmenter l’efficacité du séchage et épargner du travail, pour un total de 4,5 M$ d’économies annuelles pour une usine de taille moyenne. Les bois de placage au stade vert peuvent être assemblés dans les usines de contreplaqués actuelles, en adaptant légèrement le procédé d’assemblage classique de bois de placage sec.

Dernière mise à jour :