Publications du Service canadien des forêts

Forecasting mountain pine beetle-overwintering mortality in a variable environment. 2009. Cooke, B.J. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Mountain Pine Beetle Working Paper 2009-03. 25 p.

Année : 2009

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 29920

Langue : Anglais

Séries : Mountain Pine Beetle Working Paper (CFP - Victoria) *

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

Un modèle écophysiologique sur le terrain concernant la mortalité hivernale du dendroctone du pin ponderosa (DPP) a été élaboré, validé et communiqué. Le modèle a été validé sur le terrain en Alberta pendant les hivers 2006-2007 et 2007-2008. Les hypothèses clés du modèle ont été mises à l’essai pendant l’hiver 2007-2008. Le modèle a permis de procéder à des prédictions en Alberta au début de 2008 et les résultats clés (cartes et mesures chronologiques) ont été publiés sur un nouveau site de Ressources naturelles Canada. Le modèle décrit la mortalité hivernale quotidienne de la population de DDP qui ne se trouve pas ensevelie sous la neige. Les essais effectués sur le terrain et en laboratoire semblent indiquer que le modèle devrait fonctionner assez bien pendant les hivers où l’on connaît au moins un coup de froid important. En 2006-2007, un taux de mortalité hivernale à la grandeur de l’Alberta de 79 % était prévu, en accord étroit avec le taux de survie observé de 81 %. Le modèle indiquait que la majeure partie de la mortalité s’est produite en une seule occasion à la fin de novembre 2006 alors que les températures à la grandeur de la province ont chuté soudainement pour se situer entre - 32 °C et - 38 °C. Ces températures ont été les plus basses enregistrées cet hiver-là. L’année suivante, en 2007-2008, un niveau de mortalité plus élevé était prévu et observé principalement en raison d’un coup de froid intense à la fin de janvier 2008, alors que les températures ont chuté pour se situer entre - 35 °C et - 47 °C. De nouveau, ces températures ont été les plus basses enregistrées cet hiver-là. Dans les deux cas, la mortalité prévue et observée était beaucoup élevée dans le nord que dans le sud de l’Alberta. Malgré l’efficacité prédictive en global du modèle, il existe des variations importantes inexpliquées dans le taux de mortalité observé. De plus, le rendement du modèle dans des conditions climatiques relativement douces est à mettre à l’essai. Ces deux éléments nécessitent de plus amples recherches. En mettant ces observations en contexte, une analyse rétrospective des conditions hivernales auxquelles a été exposé le DDP en Alberta (1951-2008) indique que les derniers hivers marquent un retour temporaire à des conditions climatiques hivernales « normales » (c.-à-d. comme celles connues dans les années 1980). Au cours des prochaines années, un retour à des hivers moins froids donnerait lieu à la possibilité accrue d’infestations et de progression vers l’est.

Dernière mise à jour :