Publications du Service canadien des forêts

The Bowron River Watershed: A landscape level assessment of post-beetle change in stream riparian function. 2009. Nordin, L.; Maloney, D.; Rex, J.; Krauskopf, P.; Tschaplinski, P.J.; Hogan, D. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Mountain Pine Beetle Working Paper 2008-22. 35 p.

Année : 2009

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 29241

Langue : Anglais

Séries : Mountain Pine Beetle Working Paper (CFP - Victoria) *

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Résumé

Des ruisseaux et des zones riveraines du bassin versant de la rivière Bowron ont été évalués à l'aide de l'évaluation de routine de l'efficacité de la gestion riveraine en vue de déterminer leur niveau de fonction écologique de 20 à 30 ans après une activité de récolte accélérée. L'évaluation de routine de l'efficacité de la gestion riveraine est une procédure qui inclut à la fois les indicateurs fluviaux et riverains pour évaluer la santé et l'état du passage d'une rivière. Les sites dans les bassins secondaires ayant fait l'objet d'une récolte intensive ont eu des résultats globaux inférieurs à ceux des sites de référence, principalement en raison des taux d'échec élevés des indicateurs riverains. Les cotes des ruisseaux plus grands situés dans le bassin secondaire inférieur semblent légèrement supérieures aux cotes de ceux du bassin supérieur, ce qui est probablement en raison d'une grande zone riveraine tampon aux sites inférieurs du bassin. Un temps de régénération de 20 à 30 ans après une coupe à blanc a été déterminé insuffisant pour la récupération des indicateurs riverains aux conditions d'avant la récolte. La variation entre les sites à l'égard des indicateurs fluviaux semble plus élevée dans les groupes où il y a eu une récolte et dans les groupes de référence qu'entre les groupes, ce qui semble indiquer que les effets de la récolte se sont atténués et que la variabilité naturelle est un facteur dominant important. La variabilité intragroupe a été expliquée partiellement par des différences de pente, de largeur du chenal, de couplage et d'érodabilité du sol. Les recommandations pour les pratiques exemplaires de gestion en matière de coupe de récupération sont formulées en fonction des observations sur la récupération à la suite d'activités de récolte antérieures, ainsi que des caractéristiques propres au site.

Dernière mise à jour :