Publications du Service canadien des forêts

Impact of mountain pine beetle infestation and salvage harvesting on seasonal snow melt and runoff. 2009. Boon, S. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Mountain Pine Beetle Working Paper 2008-24. 28 p.

Année : 2009

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 29224

Langue : Anglais

Séries : Mountain Pine Beetle Working Paper (CFP - Victoria) *

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

En raison de son effet sur la couverture forestière, qui est importante pour l'interception des précipitations, l'évatranspiration, la météorologie locale ainsi que l'accumulation et la fonte de la neige, la perturbation des forêts a des répercussions importantes sur leur hydrologie. L'étude examine les conséquences de l'infestation de dendroctone du pin ponderosa sur la structure de la couverture forestière du plateau de Nechako, et sur l'accumulation de neige et le taux d'ablation dans des conditions climatiques variées. Durant les années où les précipitations de neige sont importantes, les peuplements décimés se comportent plus ou moins de la même manière que les peuplements qui ont subi une coupe à blanc en raison de la capacité des fortes précipitations de neige à excéder la capacité d'interception de la couverture. Durant les années où les précipitations de neige sont faibles ou modérées, toutefois, les différences sensibles d'accumulation de neige dans les peuplements décimés peuvent être attribuées à la perte d'aiguilles et à la réduction de la couverture qui est principalement attribuable à la perte des petites branches et des tiges. Les changements dans l'état de la couverture entraînent des répercussions significatives sur les conditions météorologiques locales. L'ablation nivale est ainsi causée en bonne partie par la radiation à ondes courtes, laquelle est plus élevée dans les peuplements décimés que dans les peuplements vivants, mais inférieure à celle constatée dans les coupes à blanc. De plus, la radiation à grandes ondes dans les peuplements décimés est beaucoup plus faible que dans les peuplements vivants, ce qui réduit de manière importante sa contribution au réchauffement et à l'ablation de la neige accumulée. La contribution des flux de turbulence à l'ablation nivale est limitée dans les peuplements forestiers. On constate toutefois une légère augmentation dans les peuplements décimés par rapport aux peuplements vivants en raison de la structure plus ouverte. On a utilisé les résultats à l'échelle des peuplements pour concevoir un modèle hydrologique physique et distribué pour le bassin hydrologique de Van Tine Creek, et évaluer la réaction hydrologique à l'échelle du bassin aux quatre scénarios de récolte et d'infestation.

Dernière mise à jour :