Publications du Service canadien des forêts

Decision support framework for assessing alternative mountain pine beetle management strategies on sustainable forest management. 2008. Chan-McLeod, A.C.; Vernier, P.; Mitchell, S.J. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Mountain Pine Beetle Working Paper 2008-18. 20 p.

Année : 2008

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 29046

Langue : Anglais

Séries : Mountain Pine Beetle Working Paper (CFP - Victoria) *

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

Nous avons mis au point un cadre d'aide à la décision, destiné à faciliter l'évaluation de stratégies alternatives de gestion du dendroctone du pin ponderosa (DPP) basées sur les espèces sauvages, ainsi que sur d'autres indicateurs de gestion durable. Plus précisément, ce cadre permet d'évaluer différents paramètres écologiques (c'est-à-dire : probabilité de la présence de certaines espèces aviaires; composition et configuration du paysage; disponibilité des habitats fauniques) dans le cadre de stratégies alternatives de coupe de récupération. Ce cadre entend par ailleurs permettre de définir les zones d'incertitude pour lesquelles la carence de données continue à entraver les prises de décision. Pour démontrer l'application de ce cadre d'aide à la décision, nous avons procédé à l'évaluation des conséquences de 5 stratégies de coupe de récupération spécifiques dans une étude de cas concernant une zone forestière du nord-est de la Colombie-Britannique. Les cinq stratégies sont les suivantes : 1) un scénario de référence qui s'appuie sur les pratiques actuelles de gestion des zones infestées par le DPP; 2) un scénario spécifique de coupe de récupération visant exclusivement les zones à forte concentration de pins; 3) un scénario de coupe de récupération comprenant les peuplements à faible concentration de pins; 4) un scénario de rétention minimale selon lequel relativement peu d'arbres seraient conservés dans les blocs forestiers importants; 5) un scénario de rétention maximale selon lequel un nombre d'arbres plus élevé que dans la pratique actuelle serait conservé dans les blocs forestiers importants. Pour cette étude de cas, nous avons utilisé un sous-ensemble des éléments répertoriés dans le cadre conceptuel, compte tenu de l'insuffisante disponibilité de certains paramètres (notamment, attributs du peuplement) et de l'impossibilité de les rapporter à l'échelle de la zone géographique faisant l'objet de notre étude de cas. Les éléments visaient à : 1) simuler l'infestation, la coupe de récupération et la succession forestière; 2) surveiller l'évolution de la probabilité de la présence de certaines espèces d'oiseaux en fonction des paysages et la disponibilité des grands habitats; 3) faciliter l'analyse des scénarios et la prise de décision. Nous avons cerner plusieurs grandes tendances d'évolution dans le temps de la réaction des différentes espèces; nous avons également contribué à définir certaines zones d'incertitude dues aux limites du modèle et à des données lacunaires. Notre étude de cas indique que le comportement des oiseaux était davantage lié à l'histoire naturelle de l'espèce qu'au régime de gestion choisi. Néanmoins, la réaction des oiseaux à la suite d'une coupe semble être généralement davantage influencée par le critère d'admissibilité en vue de la coupe de récupération (à savoir, la concentration de pins dans le peuplement) que par le niveau de rétention au niveau de chaque peuplement utilisé dans les simulations.

Dernière mise à jour :